Fondements socio-économiques de la fécondité chez les Mossi du plateau central (Burkina Faso)

Fondements socio-économiques de la fécondité chez les Mossi du plateau central (Burkina Faso)

Fondements socio-économiques de la fécondité chez les Mossi du plateau central (Burkina Faso)

Fondements socio-économiques de la fécondité chez les Mossi du plateau central (Burkina Faso)s

| Ajouter

Référence bibliographique [6068]

Poirier, Jean et Guiella, Georges. 2000. «Fondements socio-économiques de la fécondité chez les Mossi du plateau central (Burkina Faso)». Dans Maîtrise de la fécondité et planification familiale au Sud , sous la dir. de Marc Pilon et Guillaume, Agnès, p. 93-110. Paris: IRD.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Après avoir rappelé les contraintes environnementales auxquelles sont confrontées ces populations, nous esquisserons les grands traits de l’organisation socio-économiques qui sous-tend la production et la reproduction en milieu mossi. Nous enchaînerons par l’exposé des conditions associées aux places qu’occupent les hommes et les femmes dans l’organisation sociale, les grands objectifs qu’ils poursuivent, les stratégies qu’ils mettent en oeuvre, et la place de la fécondité dans ces stratégies. En conclusion, nous nous interrogeons sur l’éventualité de l’amorce d’une transition démographique sur le plateau Mossi, compte tenu des grandes tendances de la dynamique du système de production. » (p. 94)

2. Méthode

Échantillon/Matériau :
Certaines études de terrain menées selon plusieurs perspectives disciplinaires en pays mossi.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« En s’appuyant sur certaines études de terrain menées selon plusieurs perspectives disciplinaires en pays mossi, on se rend compte qu’il existe beaucoup d’éléments qui permettent de comprendre pourquoi ’[l]a femme mossi vit dès sa puberté un cycle de reproduction non-interrompue’ (Bonnet, 1988 : 40). Ainsi, le mode d’organisation socio-économique et politique des Mossi, les contraintes qui en découlent tant pour les hommes que pour les femmes, les stratégies de survie mises en oeuvre ainsi que le rôle que joue la forte fécondité dans ces stratégies apparaissent comme étant les fondements de la fécondité dans cette société.
Toutefois, il convient de relever aussi que la société mossi, dont les grands traits de l’organisation sociale ont été esquissés ici, est actuellement traversée par des processus de changements qui pourraient se répercuter sur son régime démographique, peut-être dans le sens de l’amorce d’une transition de la fécondité [...] » (p. 107)