L’implication parentale lors du placement d’un enfant en famille d’accueil : la perspective des parents

L’implication parentale lors du placement d’un enfant en famille d’accueil : la perspective des parents

L’implication parentale lors du placement d’un enfant en famille d’accueil : la perspective des parents

L’implication parentale lors du placement d’un enfant en famille d’accueil : la perspective des parentss

| Ajouter

Référence bibliographique [6067]

Poirier, Marie-Andrée. 2000. «L’implication parentale lors du placement d’un enfant en famille d’accueil : la perspective des parents». Thèse de doctorat, Sainte-Foy, Québec, Université Laval, École de service social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif général de cette étude est d’explorer auprès des parents leur implication lors du placement d’un enfant en famille d’accueil en considérant le maintien des liens avec l’enfant placé et leur participation à certaines décisions et activités durant le placement. » (p. 42)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« La population à l’étude est composée de parents qui ont au moins un enfant placé (de moins de 14 ans) en famille d’accueil régulière par les Centres jeunesses de Québec, Chaudière-Appalaches, de la Montérégie et de l’Estrie en vertu de la Loi sur la protection de la jeunesse (L.P.J) ou de la Loi sur les services de santé et les services sociaux (L.S.S.S) et qui ont des contacts non supervisés avec leur enfant placé. » (p. 54) « Des entrevues sont réalisées auprès de 58 parents, soit 12 pères et 46 mères. » (p. 59)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Cette thèse vise à décrire l’implication des parents lors du placement d’un enfant (de moins de 14 ans) en famille d’accueil et à identifier certaines variables pouvant y être associées. Les deux dimensions d’implication parentale considérées sont les contacts avec l’enfant et la participation des parents à différentes activités et décisions. Les données ont été recueillies à l’aide d’un questionnaire administré en entrevue auprès de 58 parents qui ont des contacts non supervisés avec leur enfant. Les résultats illustrent qu’ils maintiennent des contacts réguliers avec leur enfant placé et que leur participation est plus ou moins importante selon la nature des activités et des décisions. On observe que les contacts sont associés principalement aux caractéristiques du placement et du déroulement des visites tandis que la participation aux activités et décisions est davantage liée à celles des parents et de l’intervention. Cette étude contribue à alimenter la réflexion concernant la définition et la mesure de l’implication parentale ainsi que la compréhension des conditions qui la favorise. » (résumé de l’auteure)