Légitimité de l’intervention auprès des enfants et des familles en difficulté

Légitimité de l’intervention auprès des enfants et des familles en difficulté

Légitimité de l’intervention auprès des enfants et des familles en difficulté

Légitimité de l’intervention auprès des enfants et des familles en difficultés

| Ajouter

Référence bibliographique [6010]

Sheriff, Teresa. 2000. «Légitimité de l’intervention auprès des enfants et des familles en difficulté». Dans Les interventions auprès des familles. Enjeux éthiques , sous la dir. de Pierre-Paul Parent, p. 23-53. Coll. «coll. Cahiers de recherche éthique 23». Saint-Laurent, Québec: Les Éditions Fides.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Discuter de la légitimité de l’intervention auprès des enfants et des familles en difficulté et des conditions d’exercice de cette légitimité.

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« L’intervenant psychosocial est légitimé dans sa pratique parce qu’il représente, avec d’autres, l’autorité du tiers social et qu’il a pour mission de rappeler la fonction de l’interdit, tant aux parents qu’aux enfants. Mais, dans cette fonction, il est partagé entre une pratique de contrôle et une visée clinique. Ainsi, il est confronté à la fois à une logique rationnelle, qui a trait aux connaissances scientifiques propres à la clinique et qui détermine un certain nombre d’actes ou de rituels, et une autre non rationnelle mais capable de nourrir son engagement éthique, sans négliger l’émotion qui le traverse. Confronté à la sacro-sainte efficacité, il vit un enjeu éthique majeur : doit-il se saisir à partir du sujet, à partir du social ou à partir de la régulation elle-même? Ce chapitre propose une diminution du normatif ’Au profit du renforcement de l’engagement éthique et du ressourcement de l’affectif des intervenants’. » (p. 23)