La maternité célibataire au Québec : de la divergence à l’intégration

La maternité célibataire au Québec : de la divergence à l’intégration

La maternité célibataire au Québec : de la divergence à l’intégration

La maternité célibataire au Québec : de la divergence à l’intégrations

| Ajouter

Référence bibliographique [5914]

Bradette, Julie. 2001. «La maternité célibataire au Québec : de la divergence à l’intégration». Mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, Département d’anthropologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le travail que je présente ici est motivé par l’idée que des rapports idéologiques particuliers, issus principalement de la religion catholique, ont influencé les façons de se représenter la maternité célibataire au Québec et que dans cette perspective les femmes vivant cette forme de maternité ont eu à faire face quotidiennement à certains niveaux de contraintes. En travaillant avec les théories élaborées par Moore à propos de l’expérience et de la construction de l’identité et celles mises au point par Giddens à propos de la compétence des acteurs sociaux et des pratiques sociales, je désire comprendre les mécanismes qui sont mis en place, dans le quotidien, par les mères célibataires afin de mieux vivre leur situation qui a pu être marginalisée ou stigmatisée par les parents, les amis, les collègues de travail et par l’ensemble de la société québécoise. » (p. 8)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Récits de vie de cinq mères célibataires

Instruments :
Guide d’entretien
Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Longtemps définie à partir des absences qui la caractérisaient (absence de père, absence de mariage) et de conceptions négatives du genre et de la maternité, la maternité célibataire a fait l’objet de pratiques divergentes au Québec. Cette forme de maternité a été sévèrement sanctionnée tant par les autorités cléricales, juridiques que gouvernementales et scientifiques qui, supportées par l’ensemble de la population, ont instauré des mesures coercitives afin d’endiguer le phénomène et d’en restreindre sa portée. Garder son enfant dans de telles circonstances contribuait certainement à cristalliser les pratiques divergentes de ces mères ’fautives’. Les transformations dans les pratiques familiales, l’amélioration des conditions de bien-être pour la population en général (issues des politiques gouvernementales), ont contribué à transformer la manière d’intégrer les mères célibataires dans la société québécoise contemporaine. En analysant des récits de femmes vivant maintenant cette forme de maternité, je tente de comprendre les transformations de l’expérience de la maternité célibataire que ce soit par rapport au positionnement que ces femmes adoptent quant à leur identité de genre et de mère, mais également en regard des échanges sociaux qu’elles vivent dans le quotidien. »