Développement langagier et cognitif de l’enfant durant les trois premières années en relation avec la durée des vocalisations maternelles et les jouets présents dans l’environnement: Étude longitudinale auprès de populations à risque

Développement langagier et cognitif de l’enfant durant les trois premières années en relation avec la durée des vocalisations maternelles et les jouets présents dans l’environnement: Étude longitudinale auprès de populations à risque

Développement langagier et cognitif de l’enfant durant les trois premières années en relation avec la durée des vocalisations maternelles et les jouets présents dans l’environnement: Étude longitudinale auprès de populations à risque

Développement langagier et cognitif de l’enfant durant les trois premières années en relation avec la durée des vocalisations maternelles et les jouets présents dans l’environnement: Étude longitudinale auprès de populations à risques

| Ajouter

Référence bibliographique [5748]

Lacroix, Véronique, Pomerleau, Andrée, Malcuit, Gérard, Séguin, Renée et Lamarre, Ginette. 2001. «Développement langagier et cognitif de l’enfant durant les trois premières années en relation avec la durée des vocalisations maternelles et les jouets présents dans l’environnement: Étude longitudinale auprès de populations à risque ». Revue canadienne des sciences du comportement / Canadian Journal of Behavioural Science, vol. 33, no 2, p. 65-76.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« La présente recherche examine le développement langagier et cognitif d’enfants au cours des trois premières années de leur vie. [...] La recherche vise à étudier la relation entre la durée des vocalisations maternelles lors de périodes de jeu libre en laboratoire et le développement langagier et cognitif de l’enfant, de la période préverbale à la période verbale. » (p. 67)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Au début de l’étude, 209 dyades mères-enfants participent à cette recherche longitudinale portant sur les trois premières années de vie de l’enfant. Les mères sont primipares, québécoises de langue française, avec ou sans conjoint stable. » (p. 67)

Instruments :
- Visites à domicile et au laboratoire;
- Programme informatique Max Play pour mesurer les vocalisations maternelles;
- Inventaire des jouets à la disposition de l’enfant;
- Échelle mentale de Bayley (Bayley, 1969);
- Stanford-Binet (Thorndike, Hagen et Sattler, 1986);
- Échelle de développement langagier de Reynell.

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Cette recherche porte sur le développement langagier et cognitif d’enfants de milieux socio-économiques moyen et à risque au cours de leurs trois premières années. Leur développement est mis en relation avec la durée des vocalisations maternelles qui leur sont adressées lors de cinq périodes de jeu libre en laboratoire et le nombre de jouets présents à la maison. [...] Les résultats indiquent que le développement langagier (mesuré par le Reynell) et le développement cognitif (mesuré par le Bayley et le Stanford-Binet) des enfants des groupes à risque est inférieur à celui des enfants du groupe de mères SE (socio-économique) moyen. La durée des vocalisations maternelles à 6 et 18 mois est plus particulièrement reliée au développement langagier des enfants de 18 et 24 mois. De plus, le nombre de jouets langagiers et sociaux dans l’environnement de l’enfant est corrélé avec des mesures de son développement langagier et cognitif. Le développement des enfants semble associé à des composantes de l’environnement qui sont plus significatives à des moments particuliers du développement. » (p. 65)