Double public et complicité enfants-adultes dans le théâtre et le roman de Jasmine Dubé. L’écriture pour la jeunesse : de la production à la réception

Double public et complicité enfants-adultes dans le théâtre et le roman de Jasmine Dubé. L’écriture pour la jeunesse : de la production à la réception

Double public et complicité enfants-adultes dans le théâtre et le roman de Jasmine Dubé. L’écriture pour la jeunesse : de la production à la réception

Double public et complicité enfants-adultes dans le théâtre et le roman de Jasmine Dubé. L’écriture pour la jeunesse : de la production à la réceptions

| Ajouter

Référence bibliographique [5724]

Le Brun, Claire et Noël Gaudreault, Monique. 2001. «Double public et complicité enfants-adultes dans le théâtre et le roman de Jasmine Dubé. L’écriture pour la jeunesse : de la production à la réception ». Tangence, no 67, p. 112-126.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Le présent texte met en lumière un aspect central de l’œuvre de Jasmine Dubé, soit la considération, dans le processus d’écriture, d’un double public : les enfants et les adultes parents.

2. Méthode


Type de traitement des données :
Essai

3. Résumé


« Dans le cadre d’une recherche sur les publics de l’écrivain ou de l’écrivaine pour la jeunesse, le cas de Jasmine Dubé est particulièrement digne d’attention. Tout en œuvrant à diverses productions culturelles pour enfants, elle fait partie de ces auteurs qui se tournent résolument vers leur public. Mais il y a plus : la prise en compte d’un double public est véritablement au cœur de son projet littéraire. D’abord auteure dramatique, Dubé transpose sa conception de l’écriture théâtrale pour jeunes publics au roman pour lecteurs débutants. C’est ce que je me propose d’établir ici, en analysant la série des Nazaire, parue de 1994 à 1999 dans la collection ’Premier Roman’ à La courte échelle. Après un retour sur quelques pièces particulièrement éclairantes pour mon propos, je centrerai mon analyse sur les dialogues romanesques, lieux d’une communication significative entre l’enfant et l’adulte parent. » (p. 112)