Liens intergénérationnels dans les familles hétéroparentales et homoparentales

Liens intergénérationnels dans les familles hétéroparentales et homoparentales

Liens intergénérationnels dans les familles hétéroparentales et homoparentales

Liens intergénérationnels dans les familles hétéroparentales et homoparentaless

| Ajouter

Référence bibliographique [5723]

Leblond de Brumath, Annie et Julien, Danielle. 2001. «Liens intergénérationnels dans les familles hétéroparentales et homoparentales». Dans Parentalité gaie et lesbienne : famille en marge? Actes de colloque des 1er et 2 mars 2001 , par Conseil de recherche en sciences humaines du Canada et l’Alliance de recherche IREF et Relais-femmes, sous la dir. de Association canadienne pour la santé mentale filiale de Montréal, p. 113-129. Montréal: Association canadienne pour la santé mentale, filiale de Montréal.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Faire un état des recherches portant sur des liens intergénérationnels dans les familles hétéroparentales et homoparentales.

2. Méthode


Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Au cours du siècle dernier, les nombreux changements socio-démographiques en Occident ont donné lieu à des modifications marquées des structures familiales. La psychologie du développement s’est récemment intéressée à l’étude des influences intergénérationnelles et au changement du rôle des grands-parents qui découlent de ces modifications socio-démographiques. Elle a fait la distinction entre l’influence directe et indirecte des grands-parents sur le développement de l’enfant, et a insisté sur le fait que cette relation familiale est bidirectionnelle (Smith, 1995). Puisque cette approche semble être la plus prometteuse, les liens intergénérationnels à l’intérieur de la famille seront examinés sous cet angle.
Dans l’ensemble, les recherches empiriques démontrent que les grands-parents ont un rôle déterminant dans la famille ainsi que sur le développement de l’enfant. Toutefois, il importe de préciser d’emblée que ces études scientifiques qui visent à connaître les structures familiales et les liens entre les générations ont certaines limites. Tout d’abord, elles sont presque exclusivement américaines. De plus, peu d’entre elles se sont attardées aux familles homoparentales; celles qui s’y sont intéressées ont mis l’emphase sur les mères lesbiennes, alors que les pères gais ont été souvent ignorés. En quelques mots, les réalités familiales des personnes homosexuelles et de leurs enfants sont très peu connues. Avant d’aborder la question des liens intergénérationnels à l’intérieur des familles homoparentales, nous vous proposons d’examiner l’état des recherches sur les familles hétéroparentales. » (p. 113)