Familles et santé

Familles et santé

Familles et santé

Familles et santés

| Ajouter

Référence bibliographique [5710]

Létourneau, Esther, André, Dominique, Bernier, Michel, Marchand, Paul et Trudel, Anne-Marie. 2001. «Familles et santé». Dans Enquête sociale et de santé, 1998 , 2e édition, sous la dir. de Institut de la statistique du Québec, p. 471-495. Québec: Gouvernement du Québec, Institut de la statistique du Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’analyse que comporte le présent chapitre s’articule autour de trois objectifs principaux. Le premier propose, en continuité avec l’enquête Santé Québec 1987 et de l’Enquête sociale et de santé 1992-1993, un portrait des familles québécoises qui permet de suivre l’évolution de leurs caractéristiques sociodémographiques et économiques, de même que de celles des individus qui les composent. [...] Le deuxième objectif aborde, sous l’angle des parents, le lien entre la structure de la famille et les indicateurs de la santé et du bien-être. [...] Le troisième objectif explore un aspect novateur de l’enquête, soit la réalité des parents séparés qui ont au moins un enfant mineur issu d’une union rompue. » (p. 472)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Avec ces critères, la taille totale de l’échantillon a été déterminée initialement à 15 330 logements. Ceux-ci sont regroupés en 1092 UPE [unités primaires d’échantillonnage] comportant chacune un échantillon de 10, 20, 30 ou 40 logements, ce nombre étant fixé selon la région sociosanitaire et la zone. »

Instruments :
Questionnaire d’enquête

Type de traitement des données :
Analyse de contenu, analyse statistique

3. Résumé


« D’entrée de jeu, le présent chapitre souligne la situation paradoxale à laquelle est confronté quiconque s’intéresse aux liens existant entre, d’une part, la famille et, d’autre part, la santé et le bien-être. Cette situation découle principalement du fait que l’on connaît très bien les transformations qui touchent l’univers des familles québécoises alors que leurs effets sur la santé et le bien-être demeurent, même s’ils sont évoqués, pratiquement ignorés. À ce stade-ci, il est pertinent de se questionner à savoir si on est parvenu à illustrer certaines facettes de ces liens. » (p. 488)