Professionnelles de la santé en précarite d’emploi: le défi de la conciliation travail-famille

Professionnelles de la santé en précarite d’emploi: le défi de la conciliation travail-famille

Professionnelles de la santé en précarite d’emploi: le défi de la conciliation travail-famille

Professionnelles de la santé en précarite d’emploi: le défi de la conciliation travail-familles

| Ajouter

Référence bibliographique [5651]

Pérodeau, Guilhème, Paquette, Sylvie, Brissette, Lorraine, St -Pierre, Chantal, Bernier, Diane et Duquette, André. 2001. «Professionnelles de la santé en précarite d’emploi: le défi de la conciliation travail-famille ». Revue canadienne de santé mentale communautaire / Canadian Journal of Community Mental Health, vol. 20, no 1, p. 53-74.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif de la présente étude était d’explorer l’impact de la précarité d’emploi sur la vie familiale de professionnelles de la santé sur liste de rappel, c’est-à-dire vivant la précarité d’emploi. Nous voulions particulièrement connaître les stratégies mises en oeuvre pour concilier les sphères professionnelle et personnelle. En dernier lieu, dans une perspective plus globale, nous visions à présenter les recommandations sociales et économiques évoquées par les participantes en vue de les aider à concilier la sphère familiale et la sphère professionnelle. » (p. 57)

Questions/Hypothèses :
- « Quelles sont les pressions vécues dans le cadre d’un travail précaire, aux horaires et aux conditions de travail irréguliers qui affectent particulièrement la vie familiale des répondantes?
- Comment les participantes parviennent-elles à concilier le travail et la famille dans de telles conditions?
- De quelle manière envisagent-elles une amélioration de leur situation?
- Quelles seraient les stratégies à privilégier? » (p. 57)

2. Méthode

Échantillon/Matériau :
« Pour participer à ce volet de l’enquête, les répondantes devaient avoir à charge des dépendants ou dépendantes, c’est-à-dire des enfants ou adultes en perte d’autonomie et requérant de l’aide. C’est donc à partir d’un sous-groupe d’infirmières ayant d’abord répondu au questionnaire correspondant au volet quantitatif, et répondant à nos critères, que nous avons formé le présent échantillon, c’est-à-dire 48 infirmières. » (p. 59)

Instruments :
Guide d’entrevue de groupe semi-structuré

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Cette étude met en lumière les difficultés de conciliation travail-famille inhérentes à l’occupation d’un emploi précaire chez les infirmières à temps partiel occasionnel. Huit groupes de discussion ont été effectués auprès de 48 infirmières dispersées dans 4 régions du Québec. L’analyse des témoignages recueillis révèle que les infirmières ’sur appel’ sont particulièrement touchées par la surcharge de travail et éprouvent de grandes difficultés à concilier leurs obligations professionnelles et familiales. Diverses solutions sont proposées par les participantes telles que la création de garderies adaptées aux infirmières sur appel et la planification des heures de travail par l’établissement d’une grille-horaire des infirmières à temps partiel occasionnel. » (p. 53)