Rapport d’enquête sur les besoins des familles en matière de services de garde éducatifs

Rapport d’enquête sur les besoins des familles en matière de services de garde éducatifs

Rapport d’enquête sur les besoins des familles en matière de services de garde éducatifs

Rapport d’enquête sur les besoins des familles en matière de services de garde éducatifss

| Ajouter

Référence bibliographique [5632]

Québec. Institut de la statistique du Québec, Direction de la méthodologie et des enquêtes spéciales. 2001. Rapport d’enquête sur les besoins des familles en matière de services de garde éducatifs. Québec: Gouvernement du Québec, Institut de la statistique du Québec, Direction de la méthodologie et des enquêtes spéciales.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« [La présente enquête] vise à actualiser les données recueillies dans le cadre de l’enquête menée en 1998, soit les données relatives à l’utilisation et aux préférences des familles québécoises en matière de services de garde éducatifs; l’enquête vise également à identifier et à décrire les besoins des familles et les types de services qui pourraient être offerts. Par ailleurs, les résultats de l’enquête doivent également décrire les besoins des familles en matière de services de garde éducatifs reliés aux spécificités régionales, aux milieux défavorisés de la région administrative de Montréal et aux exigences du marché du travail. »

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Un échantillon constitué de 9 000 familles d’enfants âgés de moins de 5 ans résidant au Québec a été sélectionné pour la réalisation de cette enquête. Au total, 6 783 questionnaires ont été remplis dont 6 490 lors d’entrevues téléphoniques et 293 par la poste. Le taux de réponse global à la collecte se situe à 76%. Le taux de collaboration est de 94%. » (p. 11)

Instruments :
Questionnaire de sondage

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« À la suite d’une présentation des faits saillants de l’enquête, le premier chapitre sera consacré à la description de la population étudiée. On pourra y retrouver un portrait relativement détaillé des familles québécoises ayant des enfants âgés de moins de 5 ans au 30 septembre 2000. Par la suite, les différents chapitres du rapport porteront sur les thèmes de l’enquête en respectant l’ordre dans lequel ceux-ci ont été abordés dans le questionnaire présenté aux familles étudiées.
Le chapitre deux est consacré à l’impact de la nouvelle politique familiale sur le comportement des familles en matière de services de garde éducatifs. On pourra y retrouver , entre autres, les résultats montrant la proportion des familles utilisant ou non des services de garde sur une base régulière de même que les raisons expliquant pourquoi certaines familles n’ont pas recours aux services de garde sur une base régulière. S’y retrouvent aussi les résultats montrant l’intérêt des familles à disposer de places à contribution réduite pour assurer la garde de leurs enfants.
Le chapitre trois a pour objet d’abord l’utilisation des services de garde sur une base régulière en raison du travail ou des études des parents. Sont aussi présentés les résultats relatifs à l’utilisation régulière des services de garde, mais pour un motif autre que le travail ou les études des parents. Il sera question dans ce chapitre de proportion (%) d’enfants âgés de moins de 5 ans qui se font garder de façon régulière, du principal mode de garde utilisé, du moment dans la semaine ainsi que de la fréquence de la garde de même que du nombre d’heures par jour et du coût du mode de garde utilisé.
Le chapitre quatre traite des résultats concernant la garde irrégulière ou occasionnelle. Comme dans le chapitre trois, il sera aussi question de la proportion (%) d’enfants âgés de moins de 5 ans qui se font garder de façon irrégulière, du principal mode de garde utilisé, du moment dans la semaine ainsi que de la fréquence à laquelle on utilise les services de garde. Cependant, les renseignements relatifs à la garde irrégulière, en raison du travail ou des études, ont été recueillis uniquement auprès d’un sous-groupe des familles ciblées par l’enquête, soit les familles où il arrive que l’un ou l’autre des conjoints (ou la personne en situation monoparentale) fasse des heures supplémentaires, travaille ou encore étudie selon un horaire irrégulier.
Le chapitre suivant comporte deux parties bien distinctes : la première traite des résultats (non pondérés) relatifs aux besoins exprimés par les répondants à l’enquête en matière de services de garde. La deuxième partie du chapitre cinq porte sur les préférences des familles québécoises en ce qui a trait au mode de garde, et ce, aussi bien pour la garde régulière que pour la garde irrégulière. Les familles devaient exprimer leurs préférences pour chaque groupe d’âge d’enfants.
La présente enquête avait comme thème principal l’utilisation des services de garde éducatifs. Cependant, étant donné la relation existant entre les besoins de services de garde et l’horaire de travail ou d’études des conjoints, on a formulé un certain nombre de questions relatives à la principale occupation ainsi qu’à l’horaire de travail des deux conjoints (ou de la personne en situation monoparentale). Ainsi, on pourra retrouver au chapitre six, certains résultats relatifs à la garde des enfants et aux préférences des familles en fonction de l’horaire régulier ou irrégulier des deux ou de l’un ou l’autre des conjoints (ou de la personne en situation monoparentale).
Dans le cadre de cette nouvelle enquête sur les services de garde éducatifs, il a été jugé intéressant d’étudier, de façon exploratoire, un nouveau domaine d’étude, soit l’utilisation et les préférences des familles vivant en ’milieu défavorisé’. Les résultats traités dans le chapitre sept concernent un sous-groupe de la population étudiée, soit les familles vivant dans des zones dites défavorisées de la région de Montréal.
Enfin, le dernier chapitre est consacré exclusivement aux aspects méthodologiques reliés à l’enquête et le questionnaire est présenté à l’annexe 9. » (pp. 12-13)