Évaluation du programme intégré d’intervention en violence familiale : CLSC du Richelieu et CLSC-CHSLD Champagnat de la Vallée des Forts

Évaluation du programme intégré d’intervention en violence familiale : CLSC du Richelieu et CLSC-CHSLD Champagnat de la Vallée des Forts

Évaluation du programme intégré d’intervention en violence familiale : CLSC du Richelieu et CLSC-CHSLD Champagnat de la Vallée des Forts

Évaluation du programme intégré d’intervention en violence familiale : CLSC du Richelieu et CLSC-CHSLD Champagnat de la Vallée des Fortss

| Ajouter

Référence bibliographique [5604]

Rondeau, Gilles et Brodeur, Normand. 2001. Évaluation du programme intégré d’intervention en violence familiale : CLSC du Richelieu et CLSC-CHSLD Champagnat de la Vallée des Forts. Coll. «coll. Études et analyses, no 17». Montréal: CRI-VIFF [Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence familiale et la violence faite aux femmes].

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Ce rapport fait état du programme intégré d’intervention en violence familiale implanté par le CLSC-CHSLD Champagnat de la Valée des Forts et le CLSC du Richelieu de 1997 à 1999. » (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
6 couples : « L’âge des six hommes et des six femmes admis au programme varie de 24 à 52 ans, la moyenne se situant à 36,2 (écart-type 8,0 ans). [...] Neuf individus sur douze ont déclaré avoir un emploi rémunéré, soit cinq hommes et quatre femmes. [...] Un des six couples était marié, alors que les cinq autres vivaient en union de fait. [...] Tous les couples participant au programme avaient un (n=3) ou deux (n=3) enfants. » (pp. 22-23)

Instruments :
- Inventaire des comportements abusifs (ICA) de Shepard et Campell (1992);
- Questionnaire sur la communication dans le couple de Boyd et Roach, traduit et adapté par Beaudry et Boisvert (1988);
- L’échelle d’ajustement dyadique (Spanier, 1976);
- Questionnaire semi-structuré administré.

Type de traitement des données :
Analyse statistique, analyse de contenu

3. Résumé


« Il s’agit d’un projet-pilote au cours duquel des intervenants des deux CLSC [CLSC-CHSLD Champagnat de la Valée des Forts et le CLSC du Richelieu] ont travaillé avec un nombre restreint de familles aux prises avec la violence conjugale, afin d’expérimenter une approche d’intervention encore peu utilisée au Québec. Cette approche consiste essentiellement à procurer des services psychosociaux simultanés et coordonnés à tous les membres de la famille, afin, d’une part, de contribuer à la réduction de la fréquence et de la sévérité de la violence conjugale et familiale et, d’autre part, d’aider les membres du couple à prendre une décision éclairée quant à la poursuite de leur relation matrimoniale. [...]
Les trois premiers chapitres du rapport sont de nature descriptive. Le chapitre 1 présente d’abord les origines du projet-pilote et les modalités d’intervention qui avaient été prévues au départ par ses concepteurs. Ensuite le second chapitre décrit avec plus de précision le mandat de l’équipe recherche et les méthodes qui ont été retenues pour recueillir et analyser les données. Enfin, le troisième chapitre décrit les activités qui ont été réalisées et la clientèle qui a été desservie par le programme intégré d’intervention. Les deux derniers chapitres sont consacrés à l’évaluation proprement dite. Ainsi le quatrième chapitre porte sur l’impact de la programmation intégrée sur les couples et les familles. On y présente des données quantitatives obtenues au moyen de questionnaires standardisés et les données qualitatives tirées d’entrevues faites avec les participants et les intervenants. Le cinquième chapitre compare la programmation prévue avec celle qui a été réalisée et tente d’expliquer les principales différences observées. En conclusion, nous proposons quelques pistes pour la poursuite de nouvelles expériences-pilote de nature similaire. » (p. 1)