Pour une politique inclusive de développement des actifs : une approche complémentaire dans la lutte à la pauvreté

Pour une politique inclusive de développement des actifs : une approche complémentaire dans la lutte à la pauvreté

Pour une politique inclusive de développement des actifs : une approche complémentaire dans la lutte à la pauvreté

Pour une politique inclusive de développement des actifs : une approche complémentaire dans la lutte à la pauvretés

| Ajouter

Référence bibliographique [5568]

Thérien, François. 2001. Pour une politique inclusive de développement des actifs : une approche complémentaire dans la lutte à la pauvreté. Montréal: Gouvernement du Québec, Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, Direction de la santé publique de Montréal-Centre.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Présenter une stratégie d’aide sociale basée sur les actifs permettant, selon l’auteur, de lutter efficacement contre la pauvreté.

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« Depuis la mise en place de l’État-providence, notre conception de la pauvreté s’est essentiellement articulée autour de l’insuffisance du revenu (et de ses conséquences sur le niveau de vie conçu en termes de consommation). De ce fait, la lutte à la pauvreté a surtout pris la forme de mesures visant à soutenir le revenu. Mais la pauvreté doit aussi être examinée sous l’angle des actifs et la lutte à la pauvreté complétée par des mesures de soutien à l’accumulation d’actifs par les ménages qui sont pauvres à la fois en termes de revenu et en termes d’avoirs. [...]
L’approche de lutte à la pauvreté fondée sur les actifs exprime un paradoxe fort intéressant : il s’agit d’une politique novatrice qui procède cependant d’une bonne vieille idée que tout le monde connaît : pas de développement personnel ou collectif sans épargne et investissement. La stratégie dont il sera ici question vise simplement à mettre en place une politique de soutien à l’épargne (la face banale du paradoxe) qui soit inclusive (la face novatrice du paradoxe). » (pp. 1-2)