Pour une analyse comparative et contextuelle de la politique familiale au Québec

Pour une analyse comparative et contextuelle de la politique familiale au Québec

Pour une analyse comparative et contextuelle de la politique familiale au Québec

Pour une analyse comparative et contextuelle de la politique familiale au Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [5523]

B.-Dandurand, Renée et Kempeneers, Marianne. 2002. «Pour une analyse comparative et contextuelle de la politique familiale au Québec ». Recherches Sociographiques, vol. XVIII, no 1, p. 49-78.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le présent article vise deux objectifs: premièrement, présenter les étapes successives qui ont présidé à l’élaboration de ce projet d’analyse comparative et contextuelle; deuxièmement, proposer une ébauche d’application de notre schéma d’analyse à l’étude des dispositions actuelles des politiques familiales au Québec. » (p. 50)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Politiques familiales du Québec, du Canada anglais, des États-Unis, de la France et de la Suède.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Depuis une douzaine d’années, le Québec a développé une politique familiale originale, qui emprunte à certains pays européens tout en demeurant reliées au contexte nord-américain. Nous présentons ici un modèle d’élaboration d’une analyse comparative et contextuelle des politiques familiales au Québec, au Canada anglais, aux États-Unis, en France et en Suède. Ces politiques sont le résultat d’un processus d’élaboration, d’implantation et de transformation mené par divers acteurs sociaux, qu’ils appartiennent aux instances politico-administratives, à la société civile ou au monde des experts de la famille. Conformément à leurs intérêts et à leurs valeurs, ces acteurs sociaux ont eux-mêmes puisé leurs orientations normative et idéologique à leur vision des dynamiques familiales observables dans leur société ainsi qu’à leurs interprétation des codes législatifs de leur pays. » (p. 49)