Validation de la version française du questionnaire ’Coping with Children’s Negative Emotions Scale- CCNES’

Validation de la version française du questionnaire ’Coping with Children’s Negative Emotions Scale- CCNES’

Validation de la version française du questionnaire ’Coping with Children’s Negative Emotions Scale- CCNES’

Validation de la version française du questionnaire ’Coping with Children’s Negative Emotions Scale- CCNES’s

| Ajouter

Référence bibliographique [5420]

Coutu, Sylvain, Dubeau, Diane, Lavigueur, Suzanne, Provost, Marc A. et Royer, Nicole. 2002. «Validation de la version française du questionnaire ’Coping with Children’s Negative Emotions Scale- CCNES’ ». Revue canadienne des sciences du comportement / Canadian Journal of Behavioural Science, vol. 34, no 4, p. 230-234.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif de notre étude est donc de traduire le CCNES et de valider cette version française. » (p. 231)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Deux cent vingt mères (âge moyen de 33 ans) et 154 pères (âge moyen de 35 ans) ayant au moins un enfant âgé entre 3 et 6 ans ont participé à l’étude.

Instruments :
- Traduction française du Coping with Children’s Negative Emotions Scale (CCNES; Fabes et al., 1990)
- Version française du Parental Control Questionnaire (Greenberger, 1988)
- Version française du Parenting Sense of Competence Questionnaire (Gibaud-Wallston, 1977)
- Version française du Social Desirability Scale (Crowne & Marlow, 1960)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Le but de l’étude est d’évaluer les qualités psychométriques de la traduction française du Coping with Children’s Negative Emotions Scale- CCNES (Fabes, Eisenberg & Bernzweig, 1990). L’instrument présente 12 situations hypothétiques décrivant un enfant qui exprime une émotion négative. Pour chacune de ces situations, six réactions parentales sont proposées : exprimer de la détresse, punir le comportement, minimiser l’importance de l’émotion, encourager l’expression de l’émotion, réconforter et rechercher des solutions. Le parent doit indiquer (sur une échelle en 7 points) la probabilité qu’il réagisse selon chacune des réactions décrites. Au total 220 mères et 154 pères ayant un enfant d’âge préscolaire ont rempli le CCNES-vf. Les mesures de cohérence interne, de stabilité temporelle et de validité de convergence indiquent que les qualités psychométriques du CCNES-vf sont satisfaisantes et comparables à celles de l’instrument original. » (p. 230)