Articulation famille-travail : quelles réalités se cachent derrière la formule?

Articulation famille-travail : quelles réalités se cachent derrière la formule?

Articulation famille-travail : quelles réalités se cachent derrière la formule?

Articulation famille-travail : quelles réalités se cachent derrière la formule?s

| Ajouter

Référence bibliographique [5390]

Descarries, Francine et Corbeil, Christine. 2002. «Articulation famille-travail : quelles réalités se cachent derrière la formule?». Dans Espaces et temps de la maternité , sous la dir. de Francine Descarries et Corbeil, Christine, p. 456-477. Montréal: Éditions du remue-ménage.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Les auteures veulent montrer l’évolution de la place de la femme sur le marché du travail au Québec et voir les impacts de ce phénomène sur la famille. Elles désirent présenter les différentes approches et stratégies de recherche développées concernant la question de l’articulation travail-famille, notamment en études féministes.

2. Méthode



Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« Les multiples transformations survenues dans le monde du travail et leur impact sur la vie des travailleurs et des travailleuses ont été largement documentés au cours de la dernière décennie. Dans cette mouvance, l’intensification de la participation des femmes à la population active depuis les années 1960 est reconnue comme l’un des plus importants changements structurels ayant affecté la dynamique et la configuration des sphères sociales, tant familiale que professionnelle. Pour situer l’ampleur du phénomène au Québec, il suffit de rappeler qu’il y a à peine trente ans 70% des mères âgées de 20 à 44 ans et ayant au moins un enfant de moins de 16 ans demeuraient au foyer (tableau 1). Aujourd’hui, la situation est radicalement inversée: 70% d’entre elles sont en emploi et ce phénomène est considéré comme irréversible.
Inutile d’insister sur l’impact d’un tel renversement, si ce n’est pour rappeler combien les rôles et les responsabilités de chacun au sein de l’univers familial, tout comme la nature des liens qui s’y tissent, ont été profondément modifiés, alors que le monde du travail s’est vu bouleversé dans sa configuration, sa culture, ses règles et la dynamique de ses rapports sociaux. » (p. 456)