Significations du soin postnatal pour des immigrants algériens

Significations du soin postnatal pour des immigrants algériens

Significations du soin postnatal pour des immigrants algériens

Significations du soin postnatal pour des immigrants algérienss

| Ajouter

Référence bibliographique [5286]

Kuster, Marianne, Goulet, Céline et Pepin, Jacinthe. 2002. «Significations du soin postnatal pour des immigrants algériens ». L’Infirmière du Québec, vol. 10, no 1, p. 12-23.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le but de cette étude était de découvrir ce que les soins postnataux signifient pour des couples algériens arrivés récemment au Québec. Plus précisément, il s’agissait de mieux comprendre comment le ’prendre soin’ se traduisait entre les adultes d’une même famille et entre l’adulte et l’enfant, au Québec. » (p. 16)

2. Méthode



Échantillon/Matériau :
« Cinq couples étaient les informateurs clés : ils avaient vécu en milieu urbain en Algérie; résidaient au Québec depuis moins de cinq ans; avaient eu un enfant six mois avant l’étude; s’exprimaient en français; et consentaient à l’enregistrement des entrevues. Trois couples et une grand-mère ont agi à titre d’informateurs généraux et deux couples à titre d’informateurs mixtes, l’un des conjoints étant marocain. » (p. 16)

Instruments :
L’observation-participation et guide exploratoire de questions ouvertes.
Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Dans toutes les cultures, la période périnatale constitue la pierre angulaire de l’expression culturelle du soin et de la santé. La présente étude visait à connaître les significations du soin postnatal pour des couples algériens récemment immigrés au Québec. Ayant pour cadre de référence la théorie de Leininger (1991), la recherche a été effectuée selon une recherche ethnographique. Quatre thèmes principaux se dégagent de l’analyse des données recueillies : la transgression des rôles maternels et paternels en sol québécois; la création des liens nourriciers et parentaux par l’allaitement maternel obligatoire; le maternage de la mère par le conjoint; et le respect des liens et des rites ancestraux malgré l’éloignement. » (p. 12)