Parentalité et incapacités intellectuelles : une étude pilote

Parentalité et incapacités intellectuelles : une étude pilote

Parentalité et incapacités intellectuelles : une étude pilote

Parentalité et incapacités intellectuelles : une étude pilotes

| Ajouter

Référence bibliographique [5274]

Lalande, Denise, Éthier, Louise S., Rivest, Christine et Boutet, Michel. 2002. «Parentalité et incapacités intellectuelles : une étude pilote ». Revue francophone de la déficience intellectuelle, vol. 13, no 2, p. 133-154.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif est de décrire la situation familiale et la relation mère-enfant sous diverses dimensions, telles que le soutien social reçu par les parents, les services qui leur sont octroyés, le niveau de stress parental, le niveau de bien-être de l’enfant au sein de sa famille, le niveau de développement général de l’enfant et les indices de problèmes de comportement de l’enfant dans sa famille. » (p. 137)

Questions/Hypothèses :
« Nous présumons que les résultats démontreront que les enfants, dont les parents sont soutenus, auront un développement normal et ne présenteront pas d’indices de problèmes de comportement. » (p. 137)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« L’échantillon est composé de 11 familles (11 mères et 12 enfants) qui furent recrutées auprès de quatre centres de réadaptation au Québec. Pour participer à la recherche, les mères devaient avoir une incapacité intellectuelle reconnue et recevoir des services réguliers d’un centre de réadaptation spécialisé en déficience intellectuelle. » (p. 137)

Instruments :
- le Questionnaire démographique (Éthier et al., 1998);
- le Questionnaire d’informations sur le parent (Éthier et al., 1998);
- l’Épreuve individuelle d’habileté mentale (EIHM: Chevrier, 1989);
- le Questionnaire sur le soutien social du parent (Sarason, Levine, Basham & Sarason, 1983; traduction: Éthier, 1998);
- l’Index de stress parental (Abidin, 1990; traduction: Bigras, LaFrenière & Abidin, 1996);
- l’Échelle de Reiss (Reiss, 1988);
- l’Inventaire concernant le bien-être de l’enfant (Magura & Moses, 1986);
- les Matrices progressives de Raven (Raven, Court & Raven, 1983);
- l’Échelle de développement Harvey (Harvey, 1984);
- le Questionnaire d’informations concernant l’environnement premier de l’enfant-cible (Éthier et al., 1998);
- La liste des comportements pour enfant d’Achenbach (Achenbach, 1998; traduction: Pettigrew & Bégin, 1993).

Type de traitement des données :
Analyse statistique et analyse de contenu

3. Résumé


« Le but de cette étude est de décrire les caractéristiques de la relation parent-enfant pour 11 familles (11 mères et 12 enfants), dont la mère présente des incapacités intellectuelles (déficience moyenne ou légère). Les principaux aspects évalués sont le soutien social et les services reçus par la famille, le stress parental, les difficultés de la mère dans l’exercice des responsabilités parentales, le niveau de développement général de l’enfant ou son niveau intellectuel, les problèmes de comportement intériorisés et extériorisés chez l’enfant. Les résultats indiquent que, indépendamment du soutien et des services reçus par les familles, 5 mères sur 11 se perçoivent globalement très stressées par l’exercice de leur rôle parental et 7 mères éprouvent de grandes difficultés à se sentir attachées à l’enfant et renforcées par lui. Les intervenants observent pour 81,8 % des familles, un risque moyennement élevé dans la capacité des mères à prendre soin de l’enfant et à résoudre les problèmes soulevés. Pour 63,6 % des familles, les intervenants perçoivent aussi un risque moyen de négligence émotionnelle envers l’enfant. Enfin, deux enfants présentent un retard global de développement et un enfant a une déficience intellectuelle. Une majorité de ces enfants (60 %) sont perçus par leur mère comme ayant des problèmes élevés de comportement. Les résultats sont discutés dans une perspective de prévention et de soutien aux familles. » (p. 133)