La relation entre l’engagement paternel, le rôle médiateur de la mère et la compétence sociale de leur enfant d’âge préscolaire

La relation entre l’engagement paternel, le rôle médiateur de la mère et la compétence sociale de leur enfant d’âge préscolaire

La relation entre l’engagement paternel, le rôle médiateur de la mère et la compétence sociale de leur enfant d’âge préscolaire

La relation entre l’engagement paternel, le rôle médiateur de la mère et la compétence sociale de leur enfant d’âge préscolaires

| Ajouter

Référence bibliographique [5253]

Lebrun, Stéphanie. 2002. «La relation entre l’engagement paternel, le rôle médiateur de la mère et la compétence sociale de leur enfant d’âge préscolaire». Mémoire de maîtrise, Trois-Rivières, Université du Québec à Trois-Rivières, Département de psychologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif de ce projet est d’analyser la relation entre le type d’engagement parental du père et la compétence sociale de son enfant d’âge préscolaire en fonction de l’engagement parental de la mère. » (p. 30)

Questions/Hypothèses :
« 1. Plus le père se dit engagé auprès de son enfant et plus les compétences sociales de l’enfant d’âge préscolaire sont élevées.
2. Le type d’engagement parental de la mère aura un effet médiateur sur la relation entre l’engagement parental du père et la compétence sociale de l’enfant.
3. La relation entre l’engagement parental du père et la compétence sociale des garçons sera plus forte que celle entre l’engagement du père et les compétences sociales des filles. » (p. 31)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Soixante-dix familles intactes de la région de Trois-Rivières. L’échantillon contient 32 filles et 38 garçons, dont la moyenne d’âge de l’enfant est de 51 mois.

Instruments :
- Parental commitment, about being a parent (Greenberger & Goldberg, 1989), traduit par Provost, Coutu & Royer (1996)
- Work commitment (Greenberger & Goldberg, 1989), questionnaire traduit par Provost, Coutu & Royer (1996)
- Questionnaire du profil socio-affectif de l’enfant (PSA; LaFrenière, Dubeau, Janosz & Capuano, 1990)
- Questionnaire d’évaluation du comportement au préscolaire (QECP; Weir & Duveen, 1981)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Durant de nombreuses décennies, les chercheurs en psychologie ont privilégié l’étude de la relation mère-enfant et le père a souvent été mis à l’écart. Ce n’est que depuis les années 70, que des spécialistes se sont intéressés de plus près à la relation père-enfant et à son impact sur le développement de l’enfant. Par la suite, la notion d’engagement paternel a souvent été étudiée en lien avec le développement des compétences sociales de l’enfant. Certains auteurs ont élargi le champ d’étude en y incluant l’effet de l’engagement au travail du père sur la relation père-enfant, de même que le rôle médiateur de la mère dans la relation père-enfant. La présente étude vise essentiellement à analyser la relation entre le type d’engagement parental du père et la compétence sociale de son enfant d’âge préscolaire, en fonction de l’engagement parental de la mère, tout en tenant compte de leur engagement au travail. Soixante-dix familles, dont la moyenne d’âge de l’enfant est de 51 mois, ont été rencontrées à leur domicile pour répondre à trois questionnaires. [...]
Les résultats de la présente recherche suggèrent que les variables parentales de la mère et du père prédisent la compétence sociale des garçons et non des filles d’âge préscolaire. Les résultats démontrent que l’engagement au travail du père produit de l’anxiété et des problèmes intériorisés chez le garçon. De plus, nos résultats suggèrent que l’engagement parental de la mère est en lien avec de l’anxiété et de l’inadaptation globale chez le garçon d’âge préscolaire. Un dernier résultat démontre que l’engagement au travail de la mère contribue à diminuer l’anxiété du garçon. Ces résultats vont dans le sens des études sur l’importance de l’engagement paternel dans le développement social de l’enfant et surtout pour le petit garçon (Lamb, 1981 , Lamb, 1997 ; Parke, 1995 ; Parke, 1996). Nous pouvons donc affirmer que le manque d’engagement paternel au profit d’un engagement au travail du père produit des problèmes d’intériorisation chez le garçon qui nuisent au développement de compétences sociales. De même, un engagement maternel trop élevé, laissant peu de place à l’engagement du père, produit aussi des problèmes de type intériorisé. Par contre, l’engagement au travail de la mère semble bénéfique pour le garçon et peut amener le père à s’engager davantage auprès de l’enfant. Nous pouvons donc conclure que l’étude du rôle médiateur de la mère et l’engagement au travail des parents sont nécessaires afin de saisir véritablement le lien entre l’engagement paternel et le développement des compétences sociales chez l’enfant. » (p. ii)