L’allocation à la naissance au Québec: Les politiques gouvernementales peuvent-elles accroître le taux de natalité?

L’allocation à la naissance au Québec: Les politiques gouvernementales peuvent-elles accroître le taux de natalité?

L’allocation à la naissance au Québec: Les politiques gouvernementales peuvent-elles accroître le taux de natalité?

L’allocation à la naissance au Québec: Les politiques gouvernementales peuvent-elles accroître le taux de natalité?s

| Ajouter

Référence bibliographique [5213]

Milligan, Kevin. 2002. L’allocation à la naissance au Québec: Les politiques gouvernementales peuvent-elles accroître le taux de natalité?. Toronto: C.D. Howe Institute / Institut C.D. Howe.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Présenter les bons et mauvais côtés de l’allocation à la naissance instaurée par le gouvernement du Québec en 1988.

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« En 1988, le Québec a mis en oeuvre l’allocation à la naissance, une prestation pour enfants pronataliste qui verse jusqu’à 8 000$ à une famille à la naissance d’un enfant. Le programme a-t-il été couronné de succès? Il a atteint l’objectif d’accroître la taille de la famille, mais à un coût élevé pour chaque naissance supplémentaire. Chaque enfant qui n’aurait pas vu le jour si cette politique n’avait pas été en vigueur a coûté plus de 15 000$ au trésor public. La principale leçon de politique à tirer de cette initiative, c’est que même lorsque la réponse à une politique d’incitation est positive, le coût réel du résultat souhaité peut s’avérer très élevé. » (p. 1)