Les croyances et les attitudes des adolescentes et des adolescents à l’égard des méthodes de contraception : une affaire de sexe

Les croyances et les attitudes des adolescentes et des adolescents à l’égard des méthodes de contraception : une affaire de sexe

Les croyances et les attitudes des adolescentes et des adolescents à l’égard des méthodes de contraception : une affaire de sexe

Les croyances et les attitudes des adolescentes et des adolescents à l’égard des méthodes de contraception : une affaire de sexes

| Ajouter

Référence bibliographique [5166]

Proulx, Marie-Claude. 2002. «Les croyances et les attitudes des adolescentes et des adolescents à l’égard des méthodes de contraception : une affaire de sexe». Mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, École de psychologie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« S’appuyant sur un cadre d’analyse fondé sur la théorie des rapports sociaux de sexe, la présente étude vise plus précisément à répondre aux objectifs suivants, soit de cerner si les opinions des adolescentes et des adolescents à l’égard de la contraception sont influencées par les normes sociosexuelles asymétriques et androcentriques et de vérifier si leurs attitudes à l’égard des méthodes contraceptives dépendent de leur sexe et de leur expérience sexuelle (sexuellement actif ou non). » (p. 28)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« L’échantillon est composé de 85 jeunes, dont 53 filles et 32 garçons âgés entre 15 et 18 ans (M = 16,4). » (p. 30)

Instruments :
- Guide d’entretien;
- Questionnaire.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu et analyse statistique

3. Résumé


« Cette étude vise à cerner, à l’aide de la théorie des rapports sociaux de sexe, les croyances et les attitudes des élèves du secondaire à l’égard de la contraception. De fait, 53 adolescentes et 32 adolescents âgés entre 15 et 18 ans sont répartis dans 11 sessions de focus groups non mixtes et homogènes et discutent du thème à l’étude. Ensuite, les jeunes sont invités à remplir individuellement un questionnaire où prennent place deux échelles d’attitude portant sur les méthodes de contraception (condom et anovulant). L’analyse qualitative de contenu des focus groups montre d’abord que les jeunes intègrent en partie les normes sociosexuelles liées aux rapports sociaux de sexe. Cette analyse suggère que les adolescentes et les adolescents présentent généralement des croyances similaires; certaines nuances sont cependant rapportées. Par la suite, les analyses quantitatives non-paramétriques montrent des convergences et des divergences entre les attitudes des filles et des garçons à l’égard du condom et des anovulants. Les résultats susmentionnés pourront alimenter les réflexions en vue de l’élaboration de mesures préventives visant une sexualité exempte de relations asymétriques entre les sexes et un partage équitable de la responsabilité à l’égard des pratiques contraceptives. » (résumé)