La réduction des inégalités liées à la pauvreté en matière de santé et de bien-être : Orienter et soutenir l’action!

La réduction des inégalités liées à la pauvreté en matière de santé et de bien-être : Orienter et soutenir l’action!

La réduction des inégalités liées à la pauvreté en matière de santé et de bien-être : Orienter et soutenir l’action!

La réduction des inégalités liées à la pauvreté en matière de santé et de bien-être : Orienter et soutenir l’action!s

| Ajouter

Référence bibliographique [5161]

Québec. Comité ministériel sur la réduction des inégalités de santé et de bien-être liées à la pauvreté. 2002. La réduction des inégalités liées à la pauvreté en matière de santé et de bien-être : Orienter et soutenir l’action!. Québec: Gouvernement du Québec, Ministère de la Santé et des Services sociaux.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Ce rapport ainsi que les travaux de recherche entrepris pour son élaboration ont permis d’alimenter la réflexion entourant le développement de la Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale et du projet de loi l’instituant. Les orientations stratégiques proposées dans ce rapport, [sont les suivantes] : 1) le soutien à l’enfance et à la famille, 2) le renforcement de la cohésion sociale, et 3) le resserrement de l’action de notre réseau […]. » (p. 7)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« Ce document pose le problème des inégalités de santé et de bien-être liées à la pauvreté et met en évidence la pertinence de resserrer notre action face à ces inégalités qui persistent au Québec depuis une vingtaine d’années. Il a été considéré comme une contribution du Ministère de la Santé et des Services sociaux à l’élaboration de la Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. » (Site Web du Ministère de la Santé et des Services sociaux) Dans la première partie du document, on retrouve un état de la situation sur la pauvreté et les inégalités, leurs origines et leurs effets sur la santé et le bien-être. La deuxième partie porte sur les « orientations misant sur le renforcement du potentiel des personnes »; il y a trois orientations majeures, soit le soutien à l’enfance et à la famille, le renforcement de la cohésion sociale et le resserrement de l’action du réseau. Dans la troisième partie, on discute des « actions intégrées en vue de réduire les inégalités liées à la pauvreté en matière de santé et de bien-être »; on y parle notamment du rôle du Ministère de la Santé et des Services sociaux, des régies régionales de santé et des services sociaux, puis des CLSC.