Élaboration et vérification d’un modèle prédictif de l’adaptation aux rôles associés de mère et de travailleuse à statut précaire

Élaboration et vérification d’un modèle prédictif de l’adaptation aux rôles associés de mère et de travailleuse à statut précaire

Élaboration et vérification d’un modèle prédictif de l’adaptation aux rôles associés de mère et de travailleuse à statut précaire

Élaboration et vérification d’un modèle prédictif de l’adaptation aux rôles associés de mère et de travailleuse à statut précaires

| Ajouter

Référence bibliographique [5121]

Saint-Pierre, Chantal. 2002. «Élaboration et vérification d’un modèle prédictif de l’adaptation aux rôles associés de mère et de travailleuse à statut précaire». Thèse de doctorat, Montréal, Université de Montréal, Faculté des sciences infirmères.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’importance de notre étude réside dans la vérification empirique d’un modèle d’adaptation des mères en situation de travail précaire qui tient compte du débordement, de l’intégration des rôles et de la santé mentale. Elle a donc pour but de développer et de tester un modèle de l’adaptation à une situation de vie combinant le rôle de mère avec celui de travailleuse à statut précaire. » (p. 14)
Questions/Hypothèses :
« 1. Quelle est l’influence du débordement travail/maternage (l’une des dimensions du débordement travail/famille) de mères travailleuses à statut précaire sur l’intégration des rôles?
2. Quelle est l’influence de l’intégration des rôles sur la détresse psychologique de mères travailleuses à statut précaire?
3. Quelle est la relation entre le débordement travail/maternage (l’une des dimensions du débordement travail/famille) et la détresse psychologique de mères travailleuses à statut précaire?
4. L’intégration des rôles exerce-t-elle une action médiatrice entre le débordement travail/maternage (l’une des dimensions du débordement travail/famille) et la détresse psychologique? » (p. 14)

Hypothèse 1 : Il existe une relation substantielle, négative et significative entre le « débordement travail/maternage» et « l’intégration des rôles ».
Hypothèse 2 : Il existe une relation substantielle, négative et significative entre « l’intégration des rôles» et « la détresse psychologique ».
Hypothèse 3 : Il existe une relation substantielle, positive et significative entre le « débordement travail/maternage» et la « la détresse psychologique ».
Hypothèse 4 : L’intégration des rôles exerce un effet médiateur entre le « débordement travail/matermage» et la « la détresse psychologique ».

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Nous avons consitué l’échantillon de notre recherche à partir des répondantes de l’étude Stratégies d’adapation psychosociale de femmes vivant la précarité occupationnelle et financière (Pérodeau et al., 1997). » (p. 70) « [...] [À] partir des 1435 répondantes de l’étude de Pérodeau et al. (1997), nous avons constitué l’échantillon (N = 705) de la présente étude. » (p. 72)

Instruments :
- le Work Spillover Scale (Small & Riley, 1990);
- l’Indice de détresse psychologique de l’Enquête Santé Québec;
- un Questionnaire sociodémographique.
Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« L’objectif de cette thèse est de vérifier un modèle prédictif de l’adaptation au stress engendré par le cumul des rôles de mère et de travailleuse en s’inspirant du cadre conceptuel de Roy (Roy, 1984; Roy & Andrews, 1999). Ce cadre propre à la discipline infirmière stipule que, face aux stimuli présents dans l’environnement, la personne humaine a recours à des mécanismes d’adaptation pour maintenir sa santé. Ces mécanismes opèrent selon quatre modes : le mode physiologique, le mode concept de soi, le mode fonctionnement selon les rôles et le mode interdépendance. Ainsi, il est postulé que le mode ’fonctionnement selon les rôles’ s’avère particulièrement sollicité lorsque les femmes sont confrontées au défi que suscite l’association des rôles de mères et de travailleuses. Nos analyses furent effectuées auprès d’un échantillon de 705 mères travailleuses à statut précaire constitué à partir des 1 435 répondantes de l’étude à devis transversal de Pérodeau, Duquette et Bernier (1997). Dans un premier temps, inspiré des travaux de Meleis (Meleis, Norbeck & Laffrey, 1989) et de Roy (Roy & Andrews, 1999), le concept ’intégration des rôles’ fut développé selon une stratégie de synthèse de concept privilégiant une approche quantitative (Walker & Avant, 1995). Ainsi, huit indicateurs empiriques utilisés dans l’étude antérieure de Pérodeau et al. (1997) ont été testés pour leur validité à mesurer le construit de l’intégration des rôles de mère et de travailleuse. Dans un second temps, les approches de modèle linéaire et de modélisation causale ont servi à démontrer les propriétés médiatrices de l’intégration des rôles. Le modèle testé comprend trois (3) éléments : (1) le stimulus focal (stresseur) opérationnalisé par le débordement du travail sur le maternage (Small & Riley, 1990); (2) le mécanisme d’adaptation (médiateur), opérationnalisé par l’intégration des rôles de mère et de travailleuse, et (3) l’adaptation, opérationnalisée par l’indice de détresse psychologique (Derogatis, Lipman & Covi, 1970; Ilfeld, 1976; Boyer, Préville, Légaré & Valois, 1993). Cette recherche démontre que l’intégration des rôles joue un rôle protecteur pour la santé mentale, puisque cette intégration est inversement associée à la détresse psychologique. Il est ainsi permis de considérer l’intégration des rôles comme une ressource préservant l’équilibre psychologique face au stress engendré par le cumul des rôles de mère et de travailleuse dans un contexte de travail précaire. Ces résultats s’avèrent utiles pour soutenir certains postulats du modèle conceptuel de Roy (Roy & Andrews, 1999). » (sommaire)