Les dispositions de conventions collectives et la conciliation travail-famille de 1980 à 1998

Les dispositions de conventions collectives et la conciliation travail-famille de 1980 à 1998

Les dispositions de conventions collectives et la conciliation travail-famille de 1980 à 1998

Les dispositions de conventions collectives et la conciliation travail-famille de 1980 à 1998s

| Ajouter

Référence bibliographique [5084]

Thériault, Julie. 2002. Les dispositions de conventions collectives et la conciliation travail-famille de 1980 à 1998. Québec: Gouvernement du Québec, Ministère du Travail.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif de ce document est de présenter de l’information sur les dispositions de conventions collectives permettant de créer un contexte pouvant faciliter la conciliation travail-famille. » (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Des conventions collectives couvrant la période 1980-1996 ainsi que la période 1997-1998. Cinq grands thèmes ont été retenus pour les deux périodes: les congés, les régimes d’assurance collective, les horaires de travail, la garderie sur les lieux de travail et l’application de la convention collective aux salariés à temps partiel.

Instruments :
Système d’analyse des conventions collectives et le système de gestion des relations de travail.
Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« L’objectif principal de cette étude était de sensibiliser le lecteur à la présence de dispositions dans les conventions collectives qui peuvent créer un contexte propice à la conciliation travail-famille. Les résultats de cette étude offrent un portrait de certains moyens dont les salariés se dotent, par le biais de la négociation collective, pour faciliter l’équilibre entre les responsabilités découlant du travail et celles reliées à la famille et à la vie personnelle. Cependant, il faut être conscient que l’absence de dispositions ne signifie pas automatiquement que l’avantage n’est pas offert par l’entreprise. Un certain nombre de mesures visant à favoriser la conciliation travail-famille ne sont pas conventionnées. Par conséquent, ces informations échappent aux systèmes que gère le ministère du Travail. » (13)