Trajectoires développementales de l’IMC durant l’enfance : Une étude longitudinale sur 8 ans

Trajectoires développementales de l’IMC durant l’enfance : Une étude longitudinale sur 8 ans

Trajectoires développementales de l’IMC durant l’enfance : Une étude longitudinale sur 8 ans

Trajectoires développementales de l’IMC durant l’enfance : Une étude longitudinale sur 8 anss

| Ajouter

Référence bibliographique [508]

Pryor, Laura Elizabeth. 2010. «Trajectoires développementales de l’IMC durant l’enfance : Une étude longitudinale sur 8 ans». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, Département de médecine sociale et préventive.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Les objectifs poursuivis par l’auteure sont les suivants : « 1) Identifier des trajectoires développementales distinctes de groupes d’enfants selon leur IMC durant l’enfance, et 2) Explorer les facteurs de risques précoces qui prédisent l’appartenance de l’enfant à la trajectoire d’IMC le plus élevé ». (p. i)

Questions/Hypothèses:
Les hypothèses de l’auteure sont les suivantes : « 1) On s’attend à retrouver un groupe d’enfants qui suit une trajectoire d’IMC élevée durant l’enfance. 2) On s’attend à ce que certaines caractéristiques de la mère (ex : tabac pendant la grossesse et IMC élevé), soient associées à l’appartenance de l’enfant au groupe ayant la trajectoire ‘IMC élevé’ ». (p. i)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Group-based developmental trajectories of BMI [Body Mass Index] were estimated from annual maternal assessments (5 months to 8 years) in a large population sample (n=1957). Measures of height and weight, as well as family and child characteristics were obtained yearly from mothers. » (p. iii)

Instruments:
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« L’obésité infantile, origine de nombreux problèmes de santé, représente un grand défi en santé publique. Récemment, l’importance d’étudier l’évolution du surpoids durant l’enfance ainsi que les facteurs de risques précoces pour l’obésité a été reconnue. Les trajectoires développementales d’indice de masse corporelle (IMC) chez les jeunes représentent une approche innovatrice qui nous permet de mieux comprendre cette problématique importante. […] Trois trajectoires d’IMC ont étés identifiées : IMC ‘ bas-stable’ (54,5%), IMC ‘modéré’ (41,0%) et IMC ‘élevé et en hausse’ (4,5%). Le groupe ‘élevé et en hausse’ incluait des enfants pour qui l’IMC à 8 ans dépassait la valeur limite pour l’obésité. Les analyses de régression logistique ont révélé que deux facteurs de risques maternels étaient significativement associés avec la trajectoire “en hausse” par rapport aux deux autres groupes : le tabac durant la grossesse et le surpoids maternel. […] Des risques d’obésité infantile peuvent êtres [sic] identifiés dès la grossesse. Des études d’intervention sont requises pour identifier la possibilité de réduire le risque d’obésité chez l’enfant en ciblant le tabac et le surpoids maternelle durant la grossesse. » (p. i-ii)