Malgré l’aphasie et l’institutionnalisation... renouer avec soi et avec sa famille

Malgré l’aphasie et l’institutionnalisation... renouer avec soi et avec sa famille

Malgré l’aphasie et l’institutionnalisation... renouer avec soi et avec sa famille

Malgré l’aphasie et l’institutionnalisation... renouer avec soi et avec sa familles

| Ajouter

Référence bibliographique [5073]

Tremblay, Johanne, Petit, Micheline, Larfeuil, Céline et Le Dorze, Guylaine. 2002. «Malgré l’aphasie et l’institutionnalisation... renouer avec soi et avec sa famille ». Gérontophile, vol. 24, no 2, p. 19-25.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Présenter une méthode d’intervention visant le maintien des relations familiales et la prévention de l’isolement social dans le cas du traitement des personnes aphasiques.

2. Méthode



Échantillon/Matériau :
« Il s’agit d’une étude de cas unique incluant une personne aphasique et deux de ses proches qui ont bénéficié d’une intervention menée conjointement par une orthophoniste et une travailleuse sociale. » (p. 20)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif
Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Compte tenu de la perturbation des liens familiaux souvent entraînée tant par l’aphasie que par l’institutionnalisation, une intervention visant le maintien des relations familiales et la prévention de l’isolement social a été conçue, expérimentée et évaluée dans le contexte de cette recherche. L’intervention, qui s’inspire à la fois d’une approche fondée sur les moyens de révéler les compétences masquées des personnes aphasiques développée en Ontario [...] et de principes d’intervention systémique auprès des familles [...] vise à activer ou réactiver un processus permettant aux familles de reconnaître et d’utiliser leurs compétences pour s’adapter aux conséquences de l’aphasie et de l’institutionnalisation. [...]
Dans la présente étude, nous décrivons cette intervention interdisciplinaire, les résultats obtenus et en dégageons certaines pistes de réflexion pour la recherche et l’intervention clinique. » (p. 19)