La prévention de la violence à l’école primaire par la promotion des comportements pacifiques : évaluation du programme ''Les ambassadeurs et ambassadrices de la paix''

La prévention de la violence à l’école primaire par la promotion des comportements pacifiques : évaluation du programme ''Les ambassadeurs et ambassadrices de la paix''

La prévention de la violence à l’école primaire par la promotion des comportements pacifiques : évaluation du programme ''Les ambassadeurs et ambassadrices de la paix''

La prévention de la violence à l’école primaire par la promotion des comportements pacifiques : évaluation du programme ''Les ambassadeurs et ambassadrices de la paix''s

| Ajouter

Référence bibliographique [5068]

Turcotte, Daniel, Lindsay, Jocelyn et Lamonde, Geneviève. 2002. La prévention de la violence à l’école primaire par la promotion des comportements pacifiques : évaluation du programme ''Les ambassadeurs et ambassadrices de la paix''. Québec: Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence familiale et la violence faite aux femmes (CRI-VIFF).

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« La violence, qui constitue une réalité à laquelle tant les enfants que les adultes ne peuvent échapper, est une préoccupation majeure en milieu scolaire. De plus en plus présente dans les écoles, la violence se manifeste sous différentes formes et peut causer des torts irréparables chez ses victimes comme chez ses auteurs. La prévalence de ces comportements semble différer selon l’âge ou le sexe de l’enfant et également selon certaines caractéristiques familiales et environnementales. Toutefois, la nature réelle des comportements de violence chez les élèves de même que les moyens à mettre en oeuvre pour les contrer demeurent peu connus, c’est pourquoi nous avons choisi d’approfondir ces éléments à l’intérieur de cette recherche. » (p. 1)
Questions/Hypothèses :
« L’objet de cette recherche, qui a été menée auprès de 908 élèves de la quatrième à la sixième année de six écoles primaires de la région de Québec, vise à répondre à trois principales questions : Premièrement, quelles formes revêtent les comportements de violence dans les écoles primaires? Deuxièmement, quel est le profil des élèves qui sont auteurs, victimes et témoins de violence? Troisièmement, est-ce que les interventions ponctuelles visant la promotion des comportements pacifiques peuvent contribuer à réduire la violence à l’école? » (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
908 élèves

Instruments :
« Le questionnaire comprend cinq sections. La première section porte sur les caractéristiques démographiques telles l’âge, le sexe, le degré scolaire et le type de famille de l’élève. La seconde porte sur la violence à l’école et vise à mesurer à quelle fréquence, au cours des deux dernières semaines, les élèves ont été auteurs, victimes ou témoins de certains comportements. Le choix des comportements énumérés a été inspiré de l’instrument utilisé dans le cadre de l’évaluation du HISD Safe School Initiative (Lyons et al., 1996). La troisième section porte sur les stratégies de résolution de conflit des élèves. Ces questions présentent des mises en situation construites à l’image du test de Deluty (1979 dans Fischer et Corcoran, 1994) et du HISD Safe School Initiative (Lyons et al., 1996). [...] La quatrième section explore des aspects plus spécifiques à la réalité scolaire de l’élève : les endroits où il se sent le moins en sécurité et son degré de peur d’être attaqué ou blessé à l’école. Enfin, dans la cinquième section, l’élève était invité à se prononcer sur certaines affirmations qui peuvent traduire son opinion sur la violence. Lors de la seconde administration du questionnaire, une série de questions sur le sentiment de solitude de l’élève ont été ajoutées. Ces questions sont basées sur l’échelle de Asher et Wheeler (1985). » (p. 20)
Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Ce rapport est divisé en trois chapitres. Le premier chapitre présente une recension des écrits sur la violence à l’école primaire. Il est tout d’abord question des manifestations de la violence à l’école, de sa prévalence, des conséquences ainsi que des facteurs qui y sont associés (individuels, familiaux et environnementaux). Ensuite, quelques programmes de prévention de la violence sont décrits et l’accent est mis sur les composantes des programmes les plus prometteurs. Au deuxième chapitre, la méthodologie de la recherche est expliquée. La procédure de collecte des données ainsi que l’analyse des données sont décrites, suivie du profil des répondants de l’étude.
Au troisième chapitre figurent les résultats aux questions de recherche. [...]
Suivent en dernier lieu une discussion et une conclusion, qui reprennent les principaux éléments et proposent des pistes de réflexion. » (p. 1-2)