Effets d’une intervention parentale en lecture sur la connaissance du nom et du son des lettres et la sensibilité phonologique d’élèves à risque

Effets d’une intervention parentale en lecture sur la connaissance du nom et du son des lettres et la sensibilité phonologique d’élèves à risque

Effets d’une intervention parentale en lecture sur la connaissance du nom et du son des lettres et la sensibilité phonologique d’élèves à risque

Effets d’une intervention parentale en lecture sur la connaissance du nom et du son des lettres et la sensibilité phonologique d’élèves à risques

| Ajouter

Référence bibliographique [4985]

Cadieux, Alain et Boudreault, Paul. 2003. «Effets d’une intervention parentale en lecture sur la connaissance du nom et du son des lettres et la sensibilité phonologique d’élèves à risque ». Revue des sciences de l’éducation, vol. XXIX, no 3, p. 545-564.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’engagement et la participation des parents dans le développement scolaire de leur enfant ne sont pas appelés à diminuer. Au contraire, si une plus grande place leur est accordée, il semble important d’intégrer leurs compétences à celles du personnel scolaire dans le but de maximiser les chances de réussite de leur enfant. Ainsi, la création d’un contexte favorisant les échanges, la formation et le soutien devrait générer des résultats prometteurs. » (p. 549)

Questions/Hypothèses :
« L’hypothèse de recherche est qu’un programme d’intervention en lecture sur la connaissance du nom et des sons des lettres, impliquant les parents, améliore la connaissance des lettres et la sensibilité phonologique d’élèves à risque. » (p. 549)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
70 élèves de maternelle, dont les écoles ont été réparties aléatoirement — 39 élèves dans le groupe expérimental (23 garçons et 16 filles) et 31 dans le groupe témoin (19 garçons et 12 filles) —, âge moyen de 72 mois, environ 70 % provenant de milieu urbain et 30 % de milieu rural. 53 élèves ont le français comme langue maternelle, les autres (anglais, espagnol, arabe) se répartissaient à peu près également entre les deux groupes (8 dans le groupe expérimental et 9 dans le groupe témoin).

Instruments :
- « Connaissance du nom et des sons des lettres majuscules et minuscules : Une procédure inspirée de Brodeur (1996) a été appliquée pour évaluer le nom et les sons des lettres majuscules et minuscules. » (p. 551)
- « Sensibilité phonologique : La sensibilité phonologique a été évaluée à l’aide du Test d’analyse auditive en français (TAAF) proposé par Rosner et Simon (1971). » (p. 551)
Ces deux tests ont été administrés en prétest et en posttest aux deux groupes, le groupe expérimental ayant bénéficié d’une intervention parentale supervisée entre les deux.

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Cet article a pour objectif de vérifier les effets d’une intervention parentale en lecture sur la connaissance des lettres et la sensibilité phonologique d’élèves à risque. À l’aide d’un plan de recherche quasi expérimental, un groupe de parents est formé à l’intervention pour la lecture du nom et des sons des lettres de l’alphabet tandis que d’autres parents agissent comme groupe témoin. Des mesures de la connaissance du nom et des sons des lettres et de la sensibilité phonologique ont été effectuées avant et après l’intervention. Les résultats indiquent que les deux groupes ont réalisé des gains statistiquement significatifs sur la connaissance des lettres. Par ailleurs, les élèves du groupe expérimental ont progressé davantage que ceux du groupe témoin sur le plan de la sensibilité phonologique. » (p. 545)