L’approche inclusive aux Centres jeunesse de l’Outaouais

L’approche inclusive aux Centres jeunesse de l’Outaouais

L’approche inclusive aux Centres jeunesse de l’Outaouais

L’approche inclusive aux Centres jeunesse de l’Outaouaiss

| Ajouter

Référence bibliographique [4949]

Clavel, Gilles, Cadieux, Luc et Roy, Catherine. 2003. «L’approche inclusive aux Centres jeunesse de l’Outaouais». Dans Collaboration communautaire et approches différentielles : recherches et pratiques novatrices canadiennes et internationales , sous la dir. de Nico Trocmé, Knoke, Delle et Roy, Catherine, p. 127-134. Ottawa: Centre d’excellence pour la protection et le bien-être des enfants.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Présenter l’approche inclusive, préconisée dans les Centres jeunesse de l’Outaouais.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
En plus d’une recension des écrits, les auteurs ont utilisé le plan d’orientation 1999-2002 des Centres jeunesse de l’Outaouais « Un leadership puissant au service de la jeunesse ».

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« La législation et la réglementation du Québec définissent la protection et le bien-être des enfants en termes de responsabilités collectives de la communauté. Les Centres jeunesse, des agences provinciales mandatées pour identifier les enfants à risque et assurer leur protection, cherchent à obtenir l’appui des organismes communautaires pour les aider et les soutenir dans ce rôle. Cependant, dû à la fragmentation du système, il est difficile pour les enfants et les familles d’obtenir des services sociaux accessibles, continus et constants. Ce chapitre décrit les efforts déployés par les Centres jeunesse de la région de l’Outaouais, dans l’ouest du Québec, pour surmonter les obstacles auxquels ils font face, grâce à l’adoption d’une approche inclusive. Cette approche est centrée sur la famille et les interventions sont basées sur trois principes guides. On doit tenter de comprendre les aspects positifs aussi bien que négatifs de la situation individuelle de l’enfant, on doit mobiliser toutes les ressources communautaires disponibles et nécessaires et on doit impliquer les parents et/ou les autres gardiens dans l’élaboration du plan de service individualisé de l’enfant. Ce chapitre présente également des programmes collaboratifs d’intervention, inspirés de l’approche inclusive. » (p. 127)