Relation entre l’attachement, la différenciation du soi et la triangulation dans la famille d’origine chez les femmes

Relation entre l’attachement, la différenciation du soi et la triangulation dans la famille d’origine chez les femmes

Relation entre l’attachement, la différenciation du soi et la triangulation dans la famille d’origine chez les femmes

Relation entre l’attachement, la différenciation du soi et la triangulation dans la famille d’origine chez les femmess

| Ajouter

Référence bibliographique [4820]

Gravelle, Emilie. 2003. «Relation entre l’attachement, la différenciation du soi et la triangulation dans la famille d’origine chez les femmes». Mémoire de maîtrise, Chicoutimi (Québec), Université du Québec à Chicoutimi, Département de psychologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Cette recherche a pour objectif d’étudier les impacts qu’ont les phénomènes de triangulation intergénérationnelle et de différenciation du soi, sur les comportements d’attachement des femmes dans leur relation de couple. » (p. 4)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Cette recherche porte sur 99 femmes francophones, demeurant dans les régions de Montréal, des Laurentides et de Charlevoix. L’échantillon choisi est âgé de 25 à 45 ans. La moyenne d’âge est de 34.4 ans […] Les participantes sont en relation amoureuse (mariées ou vivant en cohabitation) depuis au moins deux ans et ont un ou plusieurs enfants. » (p. 38)

Instruments :
« Parmi les instruments de mesure utilisés, il y a un questionnaire sur les renseignements généraux qui permet d’établir le profil sociodémographique de chaque participante. Trois autres instruments mesurent respectivement les variables de différenciation du soi, de triangulation intergénérationnelle et d’attachement [Personal Authority in Family Systems (PAFS-Q), l’échelle de la triangulation intergénérationnelle (Bray et al., 1984) et le Questionnaire d’attachement amoureux (QAA), traduction du Multi-item Measure of Adult Romantic Attachment.] » (p. 43)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« La présente étude examine la transmission intergénérationnelle de certaines dynamiques familiales dans la vie amoureuse des femmes. Elle a pour but d’analyser la contribution de la différenciation du soi et de la triangulation intergénérationnelle à l’explication des variances associées à l’anxiété et à l’évitement dans l’attachement chez la femme à l’âge adulte. L’échantillon se compose de 99 femmes, âgées de 25 à 45 ans, vivant une relation de couple et ayant au moins un enfant. Les deux parents des participantes sont vivants et demeurent ensemble. Les femmes répondent de façon individuelle à des questionnaires mesurant la différenciation du soi, la triangulation intergénérationnelle et les comportements d’attachement (anxiété d’abandon et évitement de l’intimité). Les résultats démontrent que plus les indicateurs d’un haut niveau de différenciation du soi (autorité personnelle, intimité intergénérationnelle et intimité-individuation conjugale) augmentent chez la femme, plus le niveau d’anxiété d’abandon diminue, alors que plus les indicateurs d’un bas niveau de différenciation du soi (fusion conjugale et intimidation intergénérationnelle) augmentent, plus l’évitement de l’intimité dans l’attachement chez la femme s’élève. Les analyses de régression soutiennent qu’un haut niveau différenciation du soi prédit une portion significative de la variance associée à l’anxiété d’abandon et qu’un bas niveau de différenciation du soi apporte une contribution significative à la variance de l’évitement de l’intimité dans les comportements d’attachement de la femme. » (p. ii)