Du passé conjugal des parents au devenir familial des enfants : un exemple de la nécessité d’une approche longitudinale

Du passé conjugal des parents au devenir familial des enfants : un exemple de la nécessité d’une approche longitudinale

Du passé conjugal des parents au devenir familial des enfants : un exemple de la nécessité d’une approche longitudinale

Du passé conjugal des parents au devenir familial des enfants : un exemple de la nécessité d’une approche longitudinales

| Ajouter

Référence bibliographique [4712]

Marcil-Gratton, Nicole, Juby, Heather et Le Bourdais, Céline. 2003. «Du passé conjugal des parents au devenir familial des enfants : un exemple de la nécessité d’une approche longitudinale ». Sociologie et Sociétés, vol. 35, no 1, p. 143-164.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Nous voulons illustrer par ce texte le caractère essentiel de l’approche longitudinale à partir d’une des manifestations les plus récentes des transformations de la vie familiale, soit la naissance au sein d’une famille recomposée d’un enfant dont la trajectoire familiale est influencée par le passé conjugal et parental de sa mère et de son père. » (p. 144)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
- Divers ouvrages et recherches (voir bibliographie, p. 163)
- « Les données sur les enfants proviennent de l’Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ). [...] Les principales données utilisées ici sont tirées de la section de l’enquête intitulée ’Antécédents relatifs à la famille et à la garde légale des enfants’, qui fait le point sur l’histoire conjugale et parentale des parents biologiques d’un enfant au moment de l’enquête. » (pp. 147-148)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu et analyse statistique

3. Résumé


« Dans le domaine des transformations de la vie familiale, le passé est particulièrement déterminant de l’avenir, ce qui confère à l’approche longitudinale un caractère essentiel pour l’analyse. Non seulement faut-il suivre les diverses transitions qui modifient les trajectoires conjugales et parentales des individus, mais encore faut-il puiser à travers l’histoire des générations, puisque le déroulement de la vie familiale des enfants est intimement lié aux trajectoires antérieures de leurs deux parents. C’est ce que les auteures de cet article ont choisi d’illustrer en examinant le devenir familial des enfants qui naissent dans une famille déjà recomposée puisque l’un de leurs deux parents ou les deux ont eu des enfants issus d’unions antérieures. Il en ressort que la probabilité pour ces enfants de connaître une vie familiale stable variera selon le profil de cette famille recomposée dite ’complexe’ qui est la leur. » (p. 162)