Fratricide et sororicide : synthèse de la littérature

Fratricide et sororicide : synthèse de la littérature

Fratricide et sororicide : synthèse de la littérature

Fratricide et sororicide : synthèse de la littératures

| Ajouter

Référence bibliographique [4706]

Marleau, Jacques D. 2003. «Fratricide et sororicide : synthèse de la littérature ». Criminologie, vol. 36, no 1, p. 157-175.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Cet article vise à faire la synthèse des écrits, autant cliniques qu’épidémiologiques, sur le fratricide et le sororicide, afin de donner un portrait des agresseurs et des victimes impliqués, ainsi qu’un aperçu des facteurs situationnels, dynamiques et mentaux qui y sont associés. » (p. 158)

Questions/Hypothèses :
« La rivalité entre l’agresseur et la victime est l’hypothèse la plus souvent avancée pour comprendre les homicides entre frères et/ou soeurs. Cette explication s’inspire en partie de la théorie psychodynamique où les enfants pourraient avoir le souhait inconscient de tuer des membres de leur famille […]. D’autres considèrent que les agressions représentent un déplacement de l’hostilité parentale vers un membre de la fratrie […]. Mais qu’en est-il vraiment dans la réalité? » (p. 158)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Les textes cités dans cet article ont été trouvés à l’aide des bases de données Medline (1966 à 2002), PsycInfo (1967 à 2002), National Criminal Justice Service Abstracts (1968 à 2002), Sociological Abstracts (1986 à 2002) et Social Science Index (1983 à 2002). Les mots-clés nécessaires à l’identification des manuscrits étaient fratricide, sororicide, homicide, meurtre (’murder’), frères (’brothers’), soeurs (’sisters’) et fratrie (’sibling[s]’). D’autres textes ont été trouvés en consultant la bibliographie des articles identifiés. Les textes retenus devaient avoir été publiés entre 1960 et 2002. Quarante-trois documents traitant du phénomène du fratricide/sororicide ont donc été identifiés. » (p. 158)

Type de traitement des données :
Analyse théorique

3. Résumé


« Cette synthèse trace le bilan des recherches cliniques et épidémiologiques des écrits sur le fratricide et le sororicide et présente les facteurs situationnels, dynamiques et psychopathologiques, ainsi que les motivations liées au geste. Une recherche bibliographique effectuée à l’aide de plusieurs bases de données a permis d’identifier et de synthétiser 43 textes sur le sujet. Trois profils types d’agresseurs, selon l’âge lors du passage à l’acte, ont été identifiés, soit les enfants âgés de moins de 11 ans, les préadolescents/adolescents, âgés de 11 à 17 ans, et les adultes âgés de 18 ans et plus. Les facteurs associés au passage à l’acte varient selon les trois groupes d’agresseurs. Le rôle des parents est important dans la prévention des passages à l’acte violent chez les enfants et les adolescents. Des recommandations pour les recherches futures sont aussi présentées. » (p. 157)