La greffe de moelle osseuse chez l’enfant : évaluation constructiviste de l’intervention auprès des parents

La greffe de moelle osseuse chez l’enfant : évaluation constructiviste de l’intervention auprès des parents

La greffe de moelle osseuse chez l’enfant : évaluation constructiviste de l’intervention auprès des parents

La greffe de moelle osseuse chez l’enfant : évaluation constructiviste de l’intervention auprès des parentss

| Ajouter

Référence bibliographique [4655]

Noiseux, Sylvie et Duhamel, Fabie. 2003. «La greffe de moelle osseuse chez l’enfant : évaluation constructiviste de l’intervention auprès des parents ». Perspective infirmière, vol. 1, no 1, p. 12-24.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le but de la présente recherche consiste à définir ces besoins, puis à mettre au point et à évaluer les interventions infirmières qui permettent d’y répondre. » (p. 14)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Les participants à l’étude sont les parents, l’infirmière clinicienne et l’investigatrice principale de la présente recherche. [...] Le père est âgé de 25 ans, la mère, de 24 ans. » (p. 17)

Instruments :
Guides d’entretien
Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Cette étude qualitative avait pour objet de déterminer; par un processus de coconstruction réalisé avec les participants à l’étude, les besoins des parents ayant un enfant en phase préparatoire à une greffe de moelle osseuse (GMO) et d’évaluer les interventions infirmières visant à faciliter leur adaptation. Cette étude s’est déroulée suivant la méthode de recherche de Guba et Lincoln, selon laquelle l’évaluation de l’intervention repose sur une construction de connaissances s’appuyant sur différentes perspectives. Une analyse de contenu a donc été effectuée afin de dégager des éléments de réflexion ou des catégories spécifiques. Selon cette étude, être informé rapidement, rencontrer d’autres parents et être soutenu par la famille élargie sont au nombre des besoins des parents auxquels les interventions pratiquées par les infirmières doivent répondre. » (p. 12)