L’adoption, projet parental et projet de vie pour l’enfant. L’exemple de la ''banque mixte'' au Québec

L’adoption, projet parental et projet de vie pour l’enfant. L’exemple de la ''banque mixte'' au Québec

L’adoption, projet parental et projet de vie pour l’enfant. L’exemple de la ''banque mixte'' au Québec

L’adoption, projet parental et projet de vie pour l’enfant. L’exemple de la ''banque mixte'' au Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [4645]

Ouellette, Françoise-Romaine, Paquette, Julie et Méthot, Caroline. 2003. «L’adoption, projet parental et projet de vie pour l’enfant. L’exemple de la ''banque mixte'' au Québec ». Informations sociales, no 107, p. 66-75.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Décrire, dans une perspective critique, un modèle d’intervention permettant à des candidats à l’adoption de jouer d’abord un rôle de famille d’accueil auprès d’un enfant à haut risque d’abandon.

2. Méthode


Type de traitement des données :
Analyse qualitative

3. Résumé


La programme « banque mixte » définit l’adoption comme un projet de vie stable pour un enfant placé à haut risque d’abandon. Il permet à des candidats à l’adoption de se voir assez rapidement confier un enfant s’ils acceptent de mettre d’abord en veilleuse leur désir d’un statut parental exclusif. Cependant, faute d’autre issue légale que l’adoption plénière, le programme « banque mixte » reproduit la norme sociale qui interdit à l’enfant adopté de conserver des liens avec sa famille d’origine. Les entrevues posent les limtites et les enjeux d’une telle pratique dans le domaine de la protection de l’enfance.