Partenariat familles, professionnels, gestionnaires et appropriation des savoirs : vers une continuité des soins et services répondant aux besoins des familles

Partenariat familles, professionnels, gestionnaires et appropriation des savoirs : vers une continuité des soins et services répondant aux besoins des familles

Partenariat familles, professionnels, gestionnaires et appropriation des savoirs : vers une continuité des soins et services répondant aux besoins des familles

Partenariat familles, professionnels, gestionnaires et appropriation des savoirs : vers une continuité des soins et services répondant aux besoins des familless

| Ajouter

Référence bibliographique [4629]

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« La présente étude porte sur la collaboration entre les parents d’enfants ayant une déficience motrice cérébrale (DMC), ainsi que les professionnels, médecins et gestionnaires qui travaillent avec eux dans une perspective de continuité de l’offre de soins et de services. » (p. 1)

Questions/Hypothèses :
« Les objectifs de cette étude consistent à 1) identifier les facteurs qui contraignent ou facilitent la continuité de services du point de vue des parents, des professionnels, des médecins et des gestionnaires; 2) identifier, du point de vue des acteurs, un idéal de continuité des services; 3) identifier les savoirs acquis par eux et les conditions de réalisation de ces apprentissages dans la continuité des services. » (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
14 parents d’enfants ayant une DMC, ainsi que 16 professionnels, 3 médecins, et 9 gestionnaires qui travaillent avec ces familles. (p. 1)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« L’étude a identifié trois dimensions auxquelles se rattachent les facteurs qui contraignent ou qui facilitent la continuité des soins et services soit : la communication de l’information, le développement d’une relation de confiance entre parents, professionnels, médecins et gestionnaires, ainsi que les modalités entourant l’offre de services. Tous reconnaissent que les parents manquent d’information au sujet du problème de l’enfant […], [qu’elle est] insuffisante, non accessible, et divergente d’un professionnel/médecin à l’autre, ce dont conviennent la plupart des professionnels, médecins et gestionnaires. » (p. 1) Par ailleurs, le contexte de l’offre de soins et services doit leur fournir la possibilité de les rendre disponibles. Or, « [...] plusieurs éléments qui contraignent la continuité de l’offre des soins et services ont été relevés, dont l’insuffisance des ressources financières, matérielles et humaines, le manque de coordination, la disparité des services et le manque d’accessibilité ». (p. 1)