Temporalités intimes : le chez-soi de la vieillesse

Temporalités intimes : le chez-soi de la vieillesse

Temporalités intimes : le chez-soi de la vieillesse

Temporalités intimes : le chez-soi de la vieillesses

| Ajouter

Référence bibliographique [462]

Serfaty-Garzon, Perla. 2010. «Temporalités intimes : le chez-soi de la vieillesse ». Enfances, Familles, Générations, no 13, p. 36-58.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Dans cet article sur les expériences temporelles de la vieillesse, l’auteure se penche sur «[…] le chez-soi [qui] fournit, dans la vieillesse, un lieu d’inscription de l’identité, de projection du rapport au temps, d’actualisation et de traduction des questions qu’il pose.» (p. 39) De plus, elle souhaite «[l]ire les pratiques et l’appropriation de sa maison par la personne âgée, explorer le couple singulier que forme l’habiter avec la vieillesse, entendre le récit du rapport qu’entretient l’habitant âgé avec sa maison […]» (p. 39)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«[L’] enquête porte sur un échantillon de 22 femmes âgées de 66 à 99 ans, au moment de notre enquête, et dont 10 sont Françaises et 12, Québécoises.» (p. 40)

Instruments :
Guide d’entretien

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Cet article se propose de caractériser et d’analyser quelques-unes des expériences temporelles féminines, à la vieillesse, à partir de l’examen de ’l’habiter chez-soi’. Les tensions intimes qui marquent les rapports au temps, au moment du ’retour à la maison’, apparaissent liées à la redéfinition du rôle féminin et des rapports conjugaux. Le sentiment de précarité du chez-soi introduit une nouvelle tension au sein de l’expérience de l’habiter. La continuité des générations et le soin que chacune prend de l’autre apparaissent comme un enjeu existentiel majeur de la vieillesse. Enfin, sont aussi examinées l’ouverture du chez-soi à autrui et les transformations du sens de l’hospitalité.» (p. 36)