L’infanticide et le filicide maternel

L’infanticide et le filicide maternel

L’infanticide et le filicide maternel

L’infanticide et le filicide maternels

| Ajouter

Référence bibliographique [4590]

Raymond, Kelly. 2003. «L’infanticide et le filicide maternel». Mémoire de maîtrise, Hull (Québec), Université du Québec en Outaouais, Département de travail social et des sciences sociales.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le but de cette recherche vise cinq objectifs. D’abord, nous voulons comprendre les raisons repérées à la source des filicides ou des infanticides maternels. Ensuite, nous nous proposons d’examiner les circonstances préexistantes et prédisposant ces mères à tuer leur enfant. Troisièmement, nous décrirons les étapes du déroulement d’un filicide ou d’un infanticide maternel. Le quatrième objectif vise à mieux comprendre les réactions sociales à ces crimes en analysant deux stratégies de contrôle social visant à prévenir une récurrence. Finalement, nous analyserons ce processus afin de dépister les indicateurs de risque et mieux saisir les situations qui éviteront ces tragédies. Ainsi, cette recherche a pour fin de se familiariser avec un phénomène tabou, soit celui du filicide ou de l’infanticide maternel. » (p. ii)

Questions/Hypothèses :
« Étant donné que l’incidence du filicide ou de l’infanticide se rattache aux mères, les questions de cette recherche seront les suivantes :
1. Quelles seraient les raisons repérées à la source des filicides ou des infanticides maternels?
2. Quels sont les circonstances préexistantes et les facteurs qui prédisposent ces mères à tuer leur enfant?
3. Quelles sont les étapes du déroulement d’un filicide ou d’un infanticide maternel?
4. Quelles sont les réactions sociales plausibles à ce phénomène? » (p. 11)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
- Propos recueillis au cours d’une entrevue semi-dirigée avec un chercheur travaillant auprès de mères ayant commis un filicide ou un infanticide;
- Sept dossiers tenus dans trois sociétés de l’aide à l’enfance.

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Les résultats de cette recherche démontrent que les mères qui passent à l’action sont très souvent très immatures et peu scolarisées; la plupart du temps, elles ont été violentées ou agressées dans leur enfance. De plus, quatre grands facteurs ont également été repérés soit la pauvreté, la violence conjugale, la toxicomanie et la santé mentale. Clairement, il n’existe pas de caractéristiques ni aucun trait frappant qui la distinguent des autres mères qui ne passent pas au geste. La complexité et la diversité de ce phénomène ainsi que ses multiples facettes comprennent une interaction de plusieurs facteurs causals et non causals. Un et/ou l’ensemble de ces facteurs peut être l’élément déclencheur qui incite la mère à réaliser son idéation sans que nous soyons capables de l’identifier. Ajoutons que le type de filicide/infanticide le plus fréquemment dépisté dans les sept dossiers est le type accidentel. Les résultats de cette étude permettent aux intervenants de se sensibiliser au processus du déroulement d’un infanticide ou d’un filicide et de prendre connaissance de ces facteurs causals et non causals. Sans que les intervenants puissent détecter quelle mère passera au geste, il importe de savoir que cette mère présente un certain profil et qui se retrouve parmi les personnes qui ont fait appel à leurs services, et que la possibilité du filicide et de l’infanticide existe. » (p. ii)