L’horaire de travail des parents, typique ou atypique, et les modalités de garde des enfants

L’horaire de travail des parents, typique ou atypique, et les modalités de garde des enfants

L’horaire de travail des parents, typique ou atypique, et les modalités de garde des enfants

L’horaire de travail des parents, typique ou atypique, et les modalités de garde des enfantss

| Ajouter

Référence bibliographique [4575]

Rochette, Maude, Deslauriers, Jacques et Tremblay, Sabin. 2003. L’horaire de travail des parents, typique ou atypique, et les modalités de garde des enfants. no Volume 2, numéro 10. Sainte-Foy (Québec): Gouvernement du Québec, Institut de la statistique du Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif principal de cette analyse est [...] de déterminer si le régime de travail a une incidence sur certaines modalités de garde des jeunes enfants québécois. » (p. 29)
Questions/Hypothèses :
« Qu’en est-il plus précisément de la situation prévalant au Québec? Jusqu’à quel point l’horaire de travail des parents et, en particulier celui de la mère, joue-t-il un rôle déterminant quant aux arrangements de garde adoptés? Voilà la principale question à laquelle nous tenterons de répondre à l’aide des données du troisième volet (2000) de l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec, alors que les
enfants étaient âgés d’environ 29 mois. » (p. 28)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« À l’exception d’une brève section préliminaire contenant des données évolutives, les analyses effectuées portent sur les données recueillies lors de la troisième collecte réalisée en 2000, alors que les enfants étaient âgés d’environ 29 mois (n = 1 997). » (p. 29)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Au cours des dernières décennies, bien des changements sont intervenus sur le plan économique et particulièrement sur le marché du travail. La montée des emplois atypiques a été marquante au cours de cette période, c’est-à-dire tous ces emplois qui, d’une manière ou d’une autre, diffèrent de l’emploi régulier à temps plein et dont les horaires de travail sont en général le jour, du lundi au vendredi.
Ces emplois sont maintenant susceptibles de se retrouver dans à peu près tous les secteurs de l’activité économique, même si leur incidence semble plus prononcée dans le vaste secteur des services, un secteur toujours en développement. En outre, cette recrudescence des emplois atypiques semble toucher toutes les catégories d’emplois et les différentes catégories de la main-d’oeuvre.
Les parents de jeunes enfants ne sont pas épargnés par le travail atypique, en dépit des difficultés certaines qu’il suscite en matière de conciliation des responsabilités professionnelles et familiales. Comment ces parents en arrivent-ils à organiser la garde de leurs enfants, sachant que les services de garde sont plutôt offerts pour répondre à une clientèle dont les horaires de travail sont en général typiques?
C’est essentiellement à cette question que la présente analyse des données de l’Étude longitudinale de développement des enfants du Québec (ÉLDEQ) tente d’apporter des éléments de réponse.
La première section porte sur les éléments de problématique pertinents à considérer ici, principalement ceux relatifs au travail atypique et à ses effets sur l’utilisation des services de garde. À partir de certains des constats posés dans les études consultées, des questions sont formulées, puis les résultats présentés. Enfin, la dernière section du document met en relation les résultats obtenus avec les politiques publiques concernées. » (p. 19)