L’expérience vécue par la fratrie de la personne atteinte de maladie mentale sévère : comprendre et intervenir

L’expérience vécue par la fratrie de la personne atteinte de maladie mentale sévère : comprendre et intervenir

L’expérience vécue par la fratrie de la personne atteinte de maladie mentale sévère : comprendre et intervenir

L’expérience vécue par la fratrie de la personne atteinte de maladie mentale sévère : comprendre et intervenirs

| Ajouter

Référence bibliographique [4533]

Tadros, Caroline. 2003. «L’expérience vécue par la fratrie de la personne atteinte de maladie mentale sévère : comprendre et intervenir». Essai de maîtrise, Gatineau (Québec), Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Cet essai avait comme objectif à la fois de décrire l’expérience vécue par la fratrie de la personne atteinte de maladie mentale sévère ainsi que de proposer un outil d’intervention francophone et accessible. En ce sens, plusieurs conséquences possibles de la maladie mentale d’un frère ou d’une soeur sur la fratrie ont été abordées. » (p. 64)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Cinq frères et soeurs

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Essai

3. Résumé


« C’est ainsi que sera présentée, dans la première partie de l’essai, une revue des écrits dans laquelle les principaux éléments clés du vécu de la fratrie de la personne atteinte de maladie mentale seront identifiés. Plus précisément, il sera question des particularités de la relation fraternelle, du processus de deuil, des émotions et des préoccupations de la fratrie reliées à la maladie du frère ou de la soeur atteint, des changements qui surviennent au sein de la famille lors de l’apparition de la maladie ainsi que des stratégies d’adaptation développées par la fratrie afin de mieux s’adapter à son vécu.[...]
Dans un deuxième temps, cet essai présentera un résumé des entrevues qui ont été effectuées auprès de cinq fratries de personnes atteintes de maladie mentale afin de comprendre la réalité vécue sur le terrain. [...]
Finalement, la dernière partie de l’essai décrira l’outil d’intervention développé en collaboration avec l’APOGÉE. Cet outil a été créé afin d’aider à la fois les parents et la fratrie de la personne atteinte en leur offrant des connaissances et des exercices en lien avec leur vécu. » (p. 3)