Étude exploratoire sur l’intimité relationnelle avec le partenaire romantique et la meilleure amie et degré de connexion à la mère chez l’adolescente enceinte

Étude exploratoire sur l’intimité relationnelle avec le partenaire romantique et la meilleure amie et degré de connexion à la mère chez l’adolescente enceinte

Étude exploratoire sur l’intimité relationnelle avec le partenaire romantique et la meilleure amie et degré de connexion à la mère chez l’adolescente enceinte

Étude exploratoire sur l’intimité relationnelle avec le partenaire romantique et la meilleure amie et degré de connexion à la mère chez l’adolescente enceintes

| Ajouter

Référence bibliographique [4486]

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le but de cette recherche transversale de type quantitatif est d’explorer l’intimité relationnelle que vit l’adolescente enceinte auprès des pairs significatifs de son environnement (partenaire romantique et meilleure amie) et d’examiner, en contrepartie, le degré de connexion qui la lie à sa mère. » (p. iv)

Question/Hypothèses :
« Suite à nos lectures, cinq hypothèses de recherche ont été émises soient : 1) les adolescentes enceintes ont une capacité d’intimité générale envers leur partenaire romantique plus faible que les adolescentes non enceintes; 2) les adolescentes enceintes présentent une capacité d’intimité sexuelle envers leur partenaire romantique plus faible que les adolescentes non enceintes 3) les adolescentes enceintes ont une capacité d’intimité générale envers leur meilleure amie inférieure à celle des adolescentes non enceintes; 4) les adolescentes enceintes présentent un degré de connexion envers leur mère qui est inférieur à celui des adolescentes non enceintes et 5) les adolescentes enceintes présentent un degré de séparation envers leur mère qui est supérieur à celui des adolescentes non enceintes. » (p. iv)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Pour ce faire, un groupe de vingt-cinq adolescentes enceintes provenant de l’école Rosalie-Jetté et de la clinique des jeunes mères de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont ainsi qu’un groupe de vingt-sept adolescentes non enceintes provenant d’une école secondaire de l’est de l’île de Montréal ont été comparés […]. » (p. iv)

Instruments :
- Questionnaires sociodémographiques, versions modifiées du questionnaire de Thériault (1988);
- Version modifiée du Personal Assessment of Intimacy in Relationships (PAIR-M; Thériault, 1998);
- Version modifiée du Interpersonal Competence Questionnaire (ICQ-M; Thériault, 1997).

Types de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« La vérification des cinq hypothèses de recherche fut effectuée à partir d’analyses de variances (ANOVA) comparant le groupe des adolescentes enceintes au groupe des adolescentes non enceintes. Dans l’ensemble, aucune des cinq hypothèses de recherche ne fut confirmée. Il est donc impossible de conclure en l’existence d’une différence entre le groupe cible et le groupe contrôle quant à leur niveau d’intimité envers leur partenaire romantique/meilleure amie et leur degré de connexion à leur mère.
De façon complémentaire, des analyses de régression (deux groupes confondus) furent effectuées afin de déterminer les variables contribuant à l’explication de l’intimité relationnelle au partenaire romantique / meilleure amie et à l’explication de la connexion à la mère chez l’adolescente enceinte. De plus, des analyses de corrélations (adolescentes enceintes uniquement) ont été effectuées sur certaines variables du questionnaire sociodémographique reconnues dans la documentation sur la grossesse adolescente comme étant des facteurs pouvant influencer la grossesse. » (p. iv)