De l’intégration des familles arabes au Québec

De l’intégration des familles arabes au Québec

De l’intégration des familles arabes au Québec

De l’intégration des familles arabes au Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [4429]

Belhassen-Maalaoui, Amel et Chouakri, Yasmina. 2004. «De l’intégration des familles arabes au Québec ». Recherches sur la famille : bulletin de liaison du Conseil de développement de la recherche sur la famille du Québec, vol. 5, no 2, p. 16-18.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Cet article vise à dresser un portrait de la population immigrante d’origine arabe au Québec.

2. Méthode


Type de traitement des données :
Essai

3. Résumé


Dans cet article, les auteures commencent par définir ce qu’on entend par « Arabe », soulevant que ce ne soit pas un caractère « ethnique » ou religieux qui lie la communauté arabe, mais plutôt l’élément linguistique. Aussi, rappellent-elles que « [...] même si la composante musulmane est majoritaire chez les Arabes, il faut noter que la majorité des musulmans dans le monde sont non arabes ». (p. 16) Les auteures poursuivent en mentionnant certains obstacles auxquels font face ces immigrants dans la société d’accueil, notamment en ce qui concerne l’emploi et la situation particulière des femmes arabes, principalement de confession musulmane, et ce, surtout depuis les récents événements géopolitiques. Belhassen-Maalaoui et Chouakri concluent en soulevant que les défis d’intégration des familles arabes relèvent à la fois des politiques d’intégration et des familles elles-mêmes.