Le portrait des cas de filicide paternel à partir du traitement journalistique d’Allô Police

Le portrait des cas de filicide paternel à partir du traitement journalistique d’Allô Police

Le portrait des cas de filicide paternel à partir du traitement journalistique d’Allô Police

Le portrait des cas de filicide paternel à partir du traitement journalistique d’Allô Polices

| Ajouter

Référence bibliographique [4354]

Coulombe, Annie. 2004. «Le portrait des cas de filicide paternel à partir du traitement journalistique d’Allô Police». Montréal, Université de Montréal, École de criminologie,.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Dans cette recherche, nous aborderons […] la problématique du père filicide à partir de l’objectif principal suivant : étudier le portrait des cas de filicide paternel commis de 1990 à 1995 à partir de leur couverture journalistique dans Allô Police. Plus spécifiquement, les quatre sous-objectifs énumérés ci-dessous seront poursuivis :
1) Décrire les éléments sociodémographiques et socioéconomiques du père filicide ainsi que les éléments sociodémographiques de(des) enfant(s) victime(s);
2) Décrire les filicides commis pendant la période ciblée;
3) Décrire le traitement judiciaire du père filicide;
4) Analyser les représentations sociales du père filicide à travers le traitement journalistique d’un cas. » (pp. 6-7)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’auteure a recensé l’ensemble des filicides paternels rapportés dans le journal Allô Police pendant la période 1990-1995.
« Au total, 49 évènements ont été identifiés et devaient, par la suite, répondre aux critères suivants : la commission et la résolution de l’événement filicide paternel devaient s’être déroulées au cours des années 1990 à 1995; l’hypothèse d’un filicide paternel intentionnel ou non devait apparaître hors de tout doute; l’agresseur pouvait ou non s’être suicidé à la suite de l’événement filicide; l’enquête policière et le traitement judiciaire devaient avoir été complétés et la sentence (pour le cas des pères non suicidés) devait avoir été prononcée; enfin, l’agresseur pouvait être d’âge mineur ou majeur et devait avoir le statut de père, de conjoint ou d’ami de cœur de la mère de(des) l’enfant(s) victime(s). Ce tri nous a permis d’identifier 27 événements qui ne répondaient pas à ces derniers critères. Au total, 22 cas répartis sur la période de 1990 à 1995 ont fait l’objet de notre étude. » (p. 49)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Si la question du filicide paternel passionne autant le grand public et suscite de nombreux articles et reportages de faits divers, la question concernant l’analyse des modèles du père et de ses relations familiales, véhiculés par les journalistes, est particulièrement négligée par ceux qui étudient spécifiquement le filicide paternel. C’est donc dans le but d’accroître notre compréhension du père filicide apparaissant dans la presse écrite sur une période ciblée et d’en étudier les représentations sociales qui s’en dégagent, que nous avons choisi de réaliser cette étude.
Dans le premier chapitre de ce mémoire, nous présenterons l’objet de notre étude à travers une recension des écrits. Ainsi, une première partie traitera spécifiquement du père filicide et une seconde abordera les représentations sociales. Puis, le deuxième chapitre portera sur le cadre méthodologique sur lequel s’appuie cette étude. Le troisième chapitre présentera un portrait de chacun des cas à l’étude ainsi que des tableaux-synthèses qui illustrent les caractéristiques principales de ces mêmes cas. Aussi, dans ce chapitre, une analyse qualitative des représentations sociales d’un père filicide sera présentée à travers le traitement journalistique qui lui est réservé. À travers ce cas, nous verrons que le journaliste s’interroge toujours sur le caractère compréhensible ou non de l’acte. Enfin, notre discussion qui suivra soulèvera les éléments les plus évidents qui décrivent le portrait des pères filicides de notre étude. » (p. 3)