La problématique de l’abandon des adolescents placés en ressources d’hébergement

La problématique de l’abandon des adolescents placés en ressources d’hébergement

La problématique de l’abandon des adolescents placés en ressources d’hébergement

La problématique de l’abandon des adolescents placés en ressources d’hébergements

| Ajouter

Référence bibliographique [4318]

Drapeau, Sylvie, Beaudoin, Suzanne et Marcotte, Richard. 2004. «La problématique de l’abandon des adolescents placés en ressources d’hébergement». Dans Questions d’éducation familiale , sous la dir. de Ercilia Palacio-Quintin, Bouchard, Jean-Marie et Terrisse, Bernard, p. 285-300. Outremont (Québec): Éditions Logiques.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Notre volonté a été d’accorder la parole aux jeunes pour qu’ils nous transmettent leur perception de leur situation. » (p. 296)

Questions/Hypothèses :
« - Quelles sont les caractéristiques du contexte familial de ces jeunes que l’on croit abandonnés?
- Comment ces jeunes perçoivent-ils leur situation?
- Quelle est l’importance de la famille pour ces jeunes? » (p. 287)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« [...] 10 adolescents (cinq filles et cinq garçons) dont l’âge varie de 14 à 16 ans. » (p. 288)
Des « [...] jeunes placés en centres d’accueil et en foyers de groupe [...]; des jeunes qui ont peu ou pas de perspective de retour avec leurs parents; des jeunes placés pour au mois six mois et suivis par un même éducateur; des jeunes qui ont une histoire de placements et de déplacements. » (p. 287)

Instruments :
Guide d’entretien

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« L’abandon des adolescents placés en ressources d’hébergement est une réalité méconnue. » (p. 285) « Cette démarche de recherche visait, notamment à reconnaître que des adolescents et des adolescentes peuvent vivre une réalité d’abandon en plus des problèmes de comportement qui justifient leur placement. » (p. 287) « Nous avons aussi documenté l’historique de placement ainsi que les caractéristiques des familles de ces jeunes afin d’établir un lien entre ces éléments et leur perception de la situation d’abandon. [...] Ces résultats montrent la complexité de la problématique de l’abandon. Ils indiquent aussi que les jeunes que l’on croit abandonnés présentent des portraits familiaux et une histoire de placement se ressemblant sous certains angles, mais se distinguant sous d’autres. Ainsi, nous avons vu que ces jeunes vivent de multiples déplacements. [...] Les résultats démontrent aussi que nous nous trouvons devant des situations caractérisées par un maintien de lien entre l’adolescent et au moins un de ses deux parents. » (p. 296) « Les entrevues réalisées auprès des jeunes montrent que ceux-ci ne se considèrent généralement pas comme étant abandonnés, mais plus souvent comme étant sans famille. [...] Les entrevues ont aussi mis en lumière toute l’importance que ces jeunes accordent à la famille. » (p. 297)