La mobilisation du jeune et des parents dans le continuum de services aux jeunes contrevenants. Deuxième partie : Le projet Intervention rapide en délinquance

La mobilisation du jeune et des parents dans le continuum de services aux jeunes contrevenants. Deuxième partie : Le projet Intervention rapide en délinquance

La mobilisation du jeune et des parents dans le continuum de services aux jeunes contrevenants. Deuxième partie : Le projet Intervention rapide en délinquance

La mobilisation du jeune et des parents dans le continuum de services aux jeunes contrevenants. Deuxième partie : Le projet Intervention rapide en délinquances

| Ajouter

Référence bibliographique [4297]

Duret, Anne. 2004. «La mobilisation du jeune et des parents dans le continuum de services aux jeunes contrevenants. Deuxième partie : Le projet Intervention rapide en délinquance ». Défi jeunesse, vol. 10, no 2, p. 8-13.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Évaluer la possibilité de développer un projet expérimental d’intervention postarrestation auprès de jeunes contrevenants et de leur famille. » (p. 9)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« L’idée de mettre sur pied le projet Intervention rapide en délinquance s’est d’abord inscrite dans un large questionnement sur les impacts possibles de l’entrée en vigueur de la Loi sur le système pénal pour les adolescents sur les clientèles et les pratiques d’intervention en jeunes contrevenants. Elle s’est aussi rapidement présentée comme une opportunité de poursuivre la réflexion amorcée sur les interventions à réaliser auprès de la famille et du milieu ainsi qu’un lieu privilégié de développement et d’expérimentation d’instruments d’évaluation différentielle du système familial et de stratégies d’engagement du jeune et de ses parents. C’est donc dans ce contexte particulier que se poursuit l’expérimentation. Un nouveau bilan faisant état du portrait clientèle et des composantes cliniques du projet devrait être produit en juin 2004. » (pp. 12-13)