La valorisation et la reconnaissance des savoirs des parents et des proches : quand les gestionnaires s’engagent!

La valorisation et la reconnaissance des savoirs des parents et des proches : quand les gestionnaires s’engagent!

La valorisation et la reconnaissance des savoirs des parents et des proches : quand les gestionnaires s’engagent!

La valorisation et la reconnaissance des savoirs des parents et des proches : quand les gestionnaires s’engagent!s

| Ajouter

Référence bibliographique [4230]

Institut québécois de la déficience intellectuelle. 2004. La valorisation et la reconnaissance des savoirs des parents et des proches : quand les gestionnaires s’engagent!. Montréal: IQDI.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Par ce forum dont fait état le présent document, les participants ont voulu répondre aux questions suivantes : « Comment les gestionnaires du réseau de la santé et des services sociaux, autant du milieu de la déficience intellectuelle, de la santé mentale, des incapacités physiques et de la gériatrie s’intéressent-ils à la valorisation des savoirs des parents et des proches? Quelle place accordent-ils aux savoirs parentaux, aux savoirs expérimentiels? Comment influencent-ils les pratiques des professionnels qui sont sous leur responsabilité? Ces savoirs sont-ils officiellement reconnus? Quelle forme peut prendre une telle reconnaissance? » (p. 5)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


Le document relate des présentations, faites dans le cadre du 3e Forum sur la valorisation et la reconnaissance des savoirs des parents et des proches, « [...] d’expériences où des centres de réadaptation ont fait place aux parents, à l’intérieur de l’établissement, il est nécessaire d’apporter une reconnaissance de la réciprocité et de la nature des parents, de leur droit d’existence comme entité en soi, comme identité, pour que cette identité soit finalement reconnue à l’intérieur de l’établissement. [Il a aussi été dit] que cela demande l’implication de l’ensemble des partenaires, du personnel et des décideurs. Il est important dans le cadre de ces fonctions, de déboucher et d’ouvrir vers une approche de partenariat, pour devenir un agent de liaison entre le parent et l’établissement, mais aussi, un peu plus pour la défense de certains droits. » (p. 73)