Entre violence et incivilité : effets et limites d’une intervenntion basée sur la communauté d’apprentissage

Entre violence et incivilité : effets et limites d’une intervenntion basée sur la communauté d’apprentissage

Entre violence et incivilité : effets et limites d’une intervenntion basée sur la communauté d’apprentissage

Entre violence et incivilité : effets et limites d’une intervenntion basée sur la communauté d’apprentissages

| Ajouter

Référence bibliographique [4224]

Kalubi, Jean-Claude, Lenoir, Yves, Houde, Sylvie et Lebrun, Johanne. 2004. «Entre violence et incivilité : effets et limites d’une intervenntion basée sur la communauté d’apprentissage ». Education et francophonie, vol. 32, no 1, p. 158-171.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Cet article explore des dimensions particulières de l’engagement dans la prise des responsabilités chez les élèves. Il questionne l’influence des acteurs (venant respectivement de l’école, de la famille et de la communauté) sur la perception générale de la notion de violence, de même que l’incidence de telles perceptions sur les activités de l’élève. » (p. 161)

Questions/Hypothèses :
« Trois orientations s’imposent. Elles consistent successivement à : a) Montrer que la conception de la violence recouvre ’un champ sémantique’ large. Les limites de cette notion tendent à influencer ou à annihiler tout effort de cohérence dans la recherche des solutions adaptées; b) Montrer que les modèles d’intervention proposés dans plusieurs travaux d’experts se caractérisent par un va-et-vient entre l’application simple des règles de discipline et l’allusion à quelques attentes (souvent peu explicitées), en rapport avec les responsabilités de citoyens actifs; c) Montrer comment une intervention éducative privilégiant le cadre de communauté apprenante peut offrir des avantages en terme de système d’apprentissage, d’intervention et de prévention de la violence. » (pp. 160-161)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Cet article s’appuie sur une partie de la documentation analysée dans le cadre d’une étude sur la discipline en milieu scolaire. » (p. 161)

Type de traitement des données :
Recension de littérature et réflexion critique

3. Résumé


« Le discours sur la violence et l’incivilité en milieu scolaire renvoient à une diversité des valeurs, des codes sociaux et des caractéristiques personnelles. Il met en évidence les rapports d’interdépendance qui existent entre les interventions déjà faites à l’école et celles exercées dans des familles et communautés. Trois voies de discussion émergent. La première s’oriente vers la perception de la légitimité des gestes violents et inciviques, au regard des mœurs, des normes ou des habitudes de vie des gens dans leur environnement. La deuxième voie concerne la place des responsabilités de chaque citoyen, enfant ou adulte, en fonction des exigences de respect des droits collectifs. La troisième concerne les approches préventives de la violence visant à briser l’isolement au profit d’un équilibre social global. Les horizons de développement des communautés apprenantes s’inscrivent dans cette dernière voie. L’évolution des rôles de différents acteurs en vue d’instaurer un climat de réussite civique contre la violence appelle un examen minutieux des conditions de participation de chacun. La communauté apprenante offre un cadre d’intervention susceptible de stimuler des apprentissages individuels, la réflexion critique à l’égard des formes négatives des pratiques sociales et la transformation à terme des perceptions globales du monde vécu. » (pp. 158-159)