La circulation des informations sur les origines des adoptés internationaux

La circulation des informations sur les origines des adoptés internationaux

La circulation des informations sur les origines des adoptés internationaux

La circulation des informations sur les origines des adoptés internationauxs

| Ajouter

Référence bibliographique [4114]

Ouellette, Françoise-Romaine et Mossière, Géraldine. 2004. «La circulation des informations sur les origines des adoptés internationaux». Dans Comprendre la famille : actes du 7e symposium québécois de recherche sur la famille , sous la dir. de Carl Lacharité et Pronovost, Gilles, p. 153-172. Sainte-Foy (Québec): Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« [C]onnaître le parcours [des] informations [au sujet des adoptés internationaux] et les acteurs qui les jalonnent, notamment ceux qui agissent comme « gardiens des conditions morales et matérielles de la redistribution d’enfants » (Fonseca, 2000) et qui doivent plus particulièrement faire prévaloir l’intérêt de l’enfant lui-même. » (p. 154)

Questions/Hypothèses :
« Alors que s’accentuent les préoccupations concernant le droit des adoptés internationaux du Québec à la connaissance de leurs origines, quelles sont les informations qui peuvent être recueillies et préservées à leur sujet? Comment l’accès en est-il contrôlé? Et quelle conception de la notion d’information ce mécanisme traduit-il? » (p. 154)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Dans le cadre du projet de recherche intitulé ’Les ajustements du droit aux nouvelles réalités de l’adoption internationale’, nous nous sommes intéressés à la circulation des informations sur les origines des adoptés internationaux du Québec. Le présent article en présente les principales modalités. Il précise d’abord très brièvement le contexte légal de l’adoption au Québec, avant de caractériser les rôles des principaux acteurs étatiques et privés par lesquels transite et se disperse cette information au cours du processus d’adoption. Il se concentre ensuite plus spécifiquement sur les mécanismes d’accès à cette information qui visent à garantir - et à concilier - la confidentialité des dossiers d’adoption internationale et le droit des adoptés aux renseignements qui les concernent. Enfin, il décrit des aspects informels de la circulation d’information sur les origines des adoptés qui permettent de mettre en perspective son encadrement institutionnel et traduisent une orientation vers une forme plus ouverte de l’adoption. » (p. 154)