La dépression maternelle et les troubles intériorisés chez l’enfant de 60 mois : la contribution de la dépression paternelle et le rôle de la qualité de la relation mère-enfant

La dépression maternelle et les troubles intériorisés chez l’enfant de 60 mois : la contribution de la dépression paternelle et le rôle de la qualité de la relation mère-enfant

La dépression maternelle et les troubles intériorisés chez l’enfant de 60 mois : la contribution de la dépression paternelle et le rôle de la qualité de la relation mère-enfant

La dépression maternelle et les troubles intériorisés chez l’enfant de 60 mois : la contribution de la dépression paternelle et le rôle de la qualité de la relation mère-enfants

| Ajouter

Référence bibliographique [4056]

Racine, Julie. 2004. «La dépression maternelle et les troubles intériorisés chez l’enfant de 60 mois : la contribution de la dépression paternelle et le rôle de la qualité de la relation mère-enfant». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, École de psychoéducation.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Dans la présente étude, il est question de l’impact de l’intensité et de la chronicité de la dépression maternelle sur la manifestation de troubles intériorisés chez l’enfant de 60 mois. » (p. iii)

Questions/Hypothèses :
« Si les premières analyses confirment l’impact de la dépression maternelle sur la manifestation de troubles intériorisés chez l’enfant dans notre échantillon, l’hypothèse du rôle médiateur de la qualité de la relation mère-enfant sera examinée. […]
Une deuxième hypothèse concerne la contribution de la dépression paternelle aux troubles intériorisés chez l’enfant. […] » (p. 24)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« [L]es analyses portent sur 193 dyades mère-enfant recrutées à l’intérieur d’une plus vaste étude longitudinale (N=572). » (p. iii)

Instruments :
« La dépression chez les parents a été évaluée par des échelles inspirées de la NIMH Diagnostic Interview Schedule (Santé Québec, 1997) et de la CES-D (Radloff, 1977) traduites en français. » (p. iii)

Types de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Les résultats des analyses démontrent que seule l’intensité de la dépression maternelle prédit les troubles intériorisés chez l’enfant de 60 mois et que la dépression paternelle contribue de façon modeste à cette prédiction, selon un modèle à la fois modérateur et additif. Les résultats des analyses ne permettent pas d’affirmer qu’il y a un effet médiateur de la qualité de la relation mère-enfant quant au lien entre la dépression maternelle et les troubles intériorisés chez l’enfant. » (p. iii)