Développement d’un questionnaire mesurant la qualité des relations familiales entre des parents âgés en perte d’autonomie physique et leurs enfants adultes aidants naturels

Développement d’un questionnaire mesurant la qualité des relations familiales entre des parents âgés en perte d’autonomie physique et leurs enfants adultes aidants naturels

Développement d’un questionnaire mesurant la qualité des relations familiales entre des parents âgés en perte d’autonomie physique et leurs enfants adultes aidants naturels

Développement d’un questionnaire mesurant la qualité des relations familiales entre des parents âgés en perte d’autonomie physique et leurs enfants adultes aidants naturelss

| Ajouter

Référence bibliographique [3999]

Tétrault, Sophie. 2004. «Développement d’un questionnaire mesurant la qualité des relations familiales entre des parents âgés en perte d’autonomie physique et leurs enfants adultes aidants naturels». Mémoire de maîtrise, Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Programme de maîtrise en gérontologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif général de cette recherche est de développer un questionnaire mesurant la qualité des relations familiales entre des parents âgés en perte d’autonomie physique et leurs enfants adultes aidants naturels. De façon plus spécifique, cette étude vise à :
1) développer les énoncés du questionnaire à partir de groupes d’experts (groupe de discussion focalisée et groupe nominal) et en adaptant certains énoncés provenant des instruments précédemment recensés, tout en assurant leur validité de contenu;
2) déterminer la fidélité test-retest du questionnaire (énoncés et score total) auprès de personnes âgées en perte d’autonomie fonctionnelle et leurs enfants adultes aidants naturels. » (p. 39)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Le premier volet de cette étude instrumentale visait à élaborer les énoncés. Il fut réalisé par l’intermédiaire de consultations d’experts (groupe de discussion focalisée, groupe nominal) provenant de disciplines professionnelles concernées par les relations familiales. La fidélité test-retest de l’outil a ensuite été étudiée auprès de 10 parents âgés en perte d’autonomie physique et de 10 enfants adultes aidants naturels.
Le groupe de discussion focalisée a permis de définir globalement les relations familiales, ainsi que le point de vue particulier que les parents et les enfants peuvent avoir quant à cette définition. Ce groupe a également fait ressortir les éléments qui constituent les relations familiales. Le groupe nominal fut utilisé pour l’élaboration et le choix des énoncés faisant partie du questionnaire. Des énoncés provenant d’instruments existants se sont ajoutés à ceux identifiés par les experts avant le vote final. » (pp. iii-iv)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu et réflexion critique

2. Résumé
« Le vieillissement de la population est maintenant un phénomène connu. La plupart des personnes âgées sont autonomes et en santé, mais certaines vivent avec des incapacités physiques et nécessitent de l’aide de la part de leur entourage. La famille, particulièrement les enfants adultes, joue un rôle important dans l’assistance apportée. Cette aide, conduisant à un renversement des rôles, peut affecter la qualité des relations entre parents et enfants. Il est donc important d’avoir un moyen de mesurer cette qualité afin de faciliter les interventions professionnelles. Aucun instrument n’a été identifié comme mesure principale de la qualité des relations entre parents âgés en perte d’autonomie physique et leurs enfants adultes aidants naturels. La majorité des instruments visent les familles où les enfants sont d’âge mineur. Le présent mémoire vise donc à combler la lacune identifiée, en construisant un instrument de mesure de la qualité des relations entre parents âgés en perte d’autonomie physique et leurs enfants adultes aidants naturels. […]
Le questionnaire final se compose de 26 énoncés mesurés selon une échelle catégorique à quatre niveaux (1- Jamais, 2- Quelquefois, 3- Assez souvent, 4- Toujours). Les résultats de l’étude de fidélité test-retest du questionnaire démontrent un pourcentage d’accord entre les répondants de 66 % pour l’instrument dans son ensemble et variant entre 45 % et 95 % pour chaque énoncé. Les kappas pondérés de Cohen rattachés aux différents énoncés se situent entre -0,15 (médiocre) et 0,86 (élevé). Finalement, le coefficient de corrélation intraclasse du score total du questionnaire est de 0,90.
Ces résultats contribuent à identifier les énoncés qui devront être modifiés ou même éliminés. Des études de validation supplémentaires seront nécessaires afin d’assurer les qualités métrologiques du questionnaire. Ce dernier devrait aider les cliniciens à mieux identifier quels aspects relationnels constituent un problème au sein d’une dyade parent-enfant, contribuant ainsi à une meilleure intervention. » (pp. iii-iv)