Les enfants de parents affectés d’une dépendance : bilan des connaissances et leçons pour l’intervention

Les enfants de parents affectés d’une dépendance : bilan des connaissances et leçons pour l’intervention

Les enfants de parents affectés d’une dépendance : bilan des connaissances et leçons pour l’intervention

Les enfants de parents affectés d’une dépendance : bilan des connaissances et leçons pour l’interventions

| Ajouter

Référence bibliographique [3966]

Vitaro, Frank, Assaad, Jean-Marc et Carbonneau, René. 2004. Les enfants de parents affectés d’une dépendance : bilan des connaissances et leçons pour l’intervention. Montréal: Comité permanent de lutte à la toxicomanie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Ce dossier sur les enfants de parents affectés d’un problème d’accoutumance (alcoolisme, toxicomanie, jeu pathologique) annonce de bonnes et de mauvaises nouvelles. Les mauvaises nouvelles apparaissent surtout dans la première partie dont l’objectif consiste à décrire les problèmes d’adaptation auxquels sont exposés les enfants de parents affectés d’une dépendance.
Parmi les bonnes nouvelles, on constatera que tous les enfants de parents alcooliques, toxicomanes ou joueurs pathologiques ne sont pas nécessairement inadaptés. Aussi la deuxième partie mettra-t-elle en relief les caractéristiques et les expériences qui semblent soutenir une saine adaptation en dépit de situations personnelles et sociofamiliales défavorables. Autrement dit, cette deuxième partie traitera du phénomène de résilience.
De l’analyse des facteurs de résilience inventoriés dans la deuxième partie, nous dégagerons certaines leçons pour l’intervention préventive. Nous ferons aussi état de quelques programmes de prévention ou d’intervention déjà expérimentés et dûment évalués. Pour conclure, des recommandations en matière de recherche et de politiques sociales sont proposées. » (p. 9)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Essai

3. Résumé


« En bref, l’alcoolisme ou la toxicomanie parentale représente, directement ou par association avec d’autres substances toxiques comme le tabac, un facteur de risque important qui, déjà à la période prénatale, peut avoir un impact direct sur le développement du fœtus, en plus des effets indirects médiatisés par l’intermédiaire des agents environnementaux ou biologiques identifiés précédemment. Ces connaissances pourraient inciter les intervenants auprès d’adultes affectés de ces problèmes à s’intéresser aussi aux enfants concernés, surtout à ceux qui se révèlent les plus marqués. Des stratégies d’intervention ad hoc sont présentées dans la seconde moitié du texte. » (p. 53)