L’opération 5000/15000 logements sociaux et communautaires : une réponse au besoin en logements des ménages immigrants récents à Montréal, le cas de Côte-des-Neiges

L’opération 5000/15000 logements sociaux et communautaires : une réponse au besoin en logements des ménages immigrants récents à Montréal, le cas de Côte-des-Neiges

L’opération 5000/15000 logements sociaux et communautaires : une réponse au besoin en logements des ménages immigrants récents à Montréal, le cas de Côte-des-Neiges

L’opération 5000/15000 logements sociaux et communautaires : une réponse au besoin en logements des ménages immigrants récents à Montréal, le cas de Côte-des-Neigess

| Ajouter

Référence bibliographique [39]

Bahlouli, Abdelaziz. 2012. «L’opération 5000/15000 logements sociaux et communautaires : une réponse au besoin en logements des ménages immigrants récents à Montréal, le cas de Côte-des-Neiges». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, Faculté de l’aménagement.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«La recherche poursuit les trois objectifs suivants : 1- L’examen du niveau socioéconomique des ménages immigrants récents, résidents [sic] à Montréal et spécialement dans le quartier de Côte-des-Neiges (CDN) et leurs conditions de logement par rapport à la moyenne des ménages de l’agglomération de Montréal. 2- L’analyse du degré de réussite de la dernière intervention gouvernementale en matière d’habitation pour les plus démunis, à atteindre les ménages immigrants récents, à Montréal et Côte-des-Neiges (CDN). 3- La recherche des raisons de l’incapacité de cette intervention gouvernementale à répondre convenablement à la demande en logement des ménages immigrants récents, résidents [sic] à Montréal et spécialement dans le quartier de Côte-des-Neiges (CDN).» (p. 6-7)

Questions/Hypothèses :
L’auteur se pose la question de recherche suivante : «Est-ce que les politiques publiques en matière de production du logement social, au cours des dix dernières années, ont contribué, à leurs justes parts, à l’amélioration des conditions de logement des nouveaux immigrants?» (p.12)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’auteur utilise des données du recensement de 2006 recueillies par Statistique Canada. Il s’appuie aussi sur «[…] la banque de données sur les logements de l’opération 5000/15000 logements sociaux et communautaires [de] la ville de Montréal […].» (p. 13)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Le logement […] est un bien difficile à obtenir, avec une qualité acceptable et un coût abordable, par les ménages immigrants récents. Cette frange de la société vit de grandes difficultés de logement qui s’offre à eux surpeuplé, mal entretenus et trop cher pour leurs modestes revenus, auquel s’ajoute la discrimination sociale et raciale et l’ignorance des [sic] leurs droits et devoirs dans un pays qu’ils viennent de connaître. Ces ménages laissés sans assistance aux mains du marché du logement, ne peuvent pas espérer à mieux qu’un logement indécent, isolé et cher. Au Québec, devant l’incapacité du marché, le gouvernement s’est retrouvé obligé de concevoir des formules et d’initier des interventions afin d’améliorer les conditions de logement des ménages les plus démunis. […] Notre analyse de la situation socioéconomique et des conditions de logements des ménages immigrants récents de l’agglomération de Montréal, a validé notre hypothèse qui stipule que les ménages qui habitent dans les secteurs de recensement avec une forte concentration en immigrants récents, sont dans une mauvaise situation socioéconomique et vivent dans des conditions de logement difficiles, relativement à la moyenne des ménages de l’agglomération de Montréal. […] Malgré tout ça et pour répondre à notre question de recherche, les politiques publiques en matière de production du logement social, au cours des dernières années, représentées par l’opération 5000/15000 logements sociaux communautaires, n’ont pas contribué, à leurs justes parts, à répondre au problème de logements des nouveaux arrivants.» (p. 138-139) Ce mémoire recense une quantité importante de données socioéconomiques sur les familles immigrantes du quartier Côte-des-Neiges.